Enchanting Transformation 2018.

La jungle du Mexique, nouveau théâtre de l'art contemporain

Entre les vestiges de la civilisation Maya et les mangroves de la péninsule du Yucatan pousse désormais une étonnante architecture. Baptisé Azulik Hu May, cet entrelacs de lianes et de béton convoque l’art et la culture dans les méandres de la forêt tropicale.

À Tulum, une ancienne cité maya où règnent aujourd’hui les boutique-hôtels, un territoire de 126 hectares échappe encore au tourisme de masse. Terrain de jeu de l’entrepreneur et philanthrope Eduardo Neira, alias Roth, cet écrin de nature préservée abrite depuis près de quinze ans l’Azulik, un resort écoresponsable au bilan carbone neutre. Au-delà de ses luxueuses villas, sans téléviseur ni électricité, le complexe hôtelier revêt une nouvelle dimension culturelle avec un espace d’exposition, des ateliers et des résidences d’artistes perdus en pleine la nature.

Le centre d’art revisite les matériaux et les techniques de constructions propres à la région.
Le centre d’art revisite les matériaux et les techniques de constructions propres à la région. Enchanting Transformation 2018.

Inauguré le 30 novembre, un dôme de 16 mètres de haut émerge désormais au-dessus de la canopée pour accueillir les œuvres d’artistes internationaux. Renforcée par de la fibre de verre, sa voûte tressée par des artisans de la région surplombe d’étranges rubans de béton dessinés de manière totalement empirique par Eduardo Neira. Directement tracées sur place, avec du simple fil de fer, leurs courbes sinueuses s’enroulent autour de la végétation existante pour « préserver et embrasser les écosystèmes locaux » selon les mots de l’architecte autodidacte qui accumule également les casquettes de peintre, scénariste et réalisateur.

Pour sa première exposition, le dôme accueille des oeuvres d’Ernesto Neto et Oskar Metsavaht.
Pour sa première exposition, le dôme accueille des oeuvres d’Ernesto Neto et Oskar Metsavaht. Enchanting Transformation 2018.
Vérité défi au cœur de la forêt tropicale, aucun arbre n’a été coupé pour bâtir l’ensemble du complexe.
Vérité défi au cœur de la forêt tropicale, aucun arbre n’a été coupé pour bâtir l’ensemble du complexe. Enchanting Transformation 2018.

Chantre de l’interdisciplinarité, le maître des lieux a imaginé un réseau de passerelles sinueuses pour connecter cet espace d’exposition aux résidences d’artistes mais aussi au studio d’enregistrement, au laboratoire dédié à la mode et au design ou à l’école d’artisanat qui doivent prochainement ponctuer l’ensemble du site. Le tout pour composer un lieu « flexible et à multiples facettes » qui favorise les interactions entre la populations locale et des intervenants du monde entiers, « unis par le désir d’apprendre des tribus indigènes ».

Comme les bâtiments, les passerelles sont tressées à partir de « bejuco », une plante grimpante locale.
Comme les bâtiments, les passerelles sont tressées à partir de « bejuco », une plante grimpante locale. Enchanting Transformation 2018.

Au centre des futurs projets menés par l’Azulik Uh May, la culture et les savoir-faire hérités des mayas servent ici de terreau à une réflexion bien plus actuelle, visant à nouer un rapport plus harmonieux à l’environnement et à « relever les défis de la vie contemporaine sous l’égide de l’art ». Un programme presque aussi audacieux que l’architecture qui l’abrite !

Azulik Uh May.
Grulla 23, Francisco Uh May, Q.R., Mexique.
www.azulikuhmay.com

The good concept store A découvrir dans le concept store