DR
The Good High-Tech

Avec la Phantom Reactor, Devialet vise de nouveaux horizons

Devialet vient de dévoiler la Phantom Reactor, plus petite et plus accessible que la Phantom, enceinte phare du groupe, mais dont la qualité est fidèle aux standards de la marque.

Mardi 9 octobre. Franck Lebouchard, le CEO de Devialet, monte sur la scène de l’Eléphant Paname. Devant une poignée de journalistes réunis dans cette salle du quartier de l’Opéra, celui qui est devenu président en mars dernier lève le voile sur la Phantom Reactor, une enceinte sans fil quatre fois plus compacte que la Phantom, sa grande sœur, et qui sera vendue pour moins de 1 000 €. Un tarif toujours conséquent mais qui permet de s’offrir le son Devialet pour une fraction de son ticket d’entrée lors de son lancement en 2010 (15 000 €).

Devialet Phantom Reactor, disponible en version 600 W (990 €) ou 900 W (1 290 €). Précommande ici, livraison à partir de début novembre.
Devialet Phantom Reactor, disponible en version 600 W (990 €) ou 900 W (1 290 €). Précommande ici, livraison à partir de début novembre. DR

M. Lebouchard l’assure, la Reactor offre la même qualité que les autres produits de la gamme : un son sans distorsion et sans souffle, même à plein volume. De fait, les premières écoutes organisées à l’issue de la présentation ont laissé entrevoir la puissance et la clarté de cette enceinte, qui embarque les principales technologies propriétaires qui font la singularité des produits Devialet. Compatible Bluetooth et Airplay et Spotify Connect, elle accepte aussi les sources analogiques par mini-jack.

Devialet Phantom Reactor, disponible en version 600 W (990 €) ou 900 W (1 290 €). Précommande ici, livraison à partir de début novembre.
Devialet Phantom Reactor, disponible en version 600 W (990 €) ou 900 W (1 290 €). Précommande ici, livraison à partir de début novembre. DR

La surprise, c’est que, dépourvue de micro, cette enceinte n’est pas conçue pour se connecter à un assistant vocal (Alexa, Siri, Google Home…) alors que la quasi totalité des fabricants d’audio ont cédé aux sirènes des Gafa et intègrent désormais cette technologie. Une stratégie justifiée car, selon Devialet, les assistants vocaux seront bientôt dans tous nos objets du quotidien et l’on pourra alors se servir de sa montre ou de son frigo pour lancer de la musique sur sa Phantom Reactor…

Devialet Phantom Reactor, disponible en version 600 W (990 €) ou 900 W (1 290 €). Précommande ici, livraison à partir de début novembre.
Devialet Phantom Reactor, disponible en version 600 W (990 €) ou 900 W (1 290 €). Précommande ici, livraison à partir de début novembre. DR

Pour la fabriquer, Devialet a mis les moyens

L’entreprise française a fait construire une nouvelle usine au Châtelet-en-Brie (Seine-et-Marne), où étaient déjà produits les woofers de ses Phantom. Une unité qui peut produire une enceinte toutes les 49 secondes, ce qui donne une idée de l’ampleur du marché visé par Devialet… Cet investissement de plusieurs millions d’euros permet aussi d’ancrer le made in France cher à la marque depuis ses débuts (en plus d’éviter tout transfert de technologie malencontreux…).

La Reactor semble être la pierre angulaire de la stratégie d’internationalisation de la marque. Devialet possède déjà 20 magasins en nom propre sur toute la planète et 460 points de vente dans 80 pays. Grâce à cette enceinte plus compacte, son but est de doubler ce chiffre à moyen terme. Et de poursuivre sa politique de licences pour intégrer sa technologie dans des voitures, des box internet…


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store