Karolina Ketmanova

Architecture, design et mode : 4 expos pour la rentrée, de Berne à Londres

Aujourd’hui comme hier, les créateurs font preuve d’une audace folle pour sensibiliser le public aux enjeux de société.

• Le design en mode majeur, Saint-Etienne. Du bois, du métal laqué ou de l’acier chromé, les meubles conçus par Charlotte Perriand ou Le Corbusier donnent le la du design au XXe siècle : sans fioritures ni motifs, épuré comme une soutane de moine. La Cité du design revient sur ces années de rationalisation de la production et de rigueur formelle avec une grande exposition intitulée L’ornement est un crime. Elle s’appuie sur une centaine de pièces majeures, tous domaines confondus – mobilier, hi-fi et électroménager –, puisées dans les collections du musée d’Art moderne et contemporain Saint-Etienne Métropole (MAMC+). Charles et Ray Eames, Arne Jacobsen, Jean Prouvé, Dieter Rams ou encore Marcel Breuer sont aussi de la partie. L’ornement est un crime, Cité du design, jusqu’au 6 janvier. www.citedudesign.com

Fauteuil Ruban, Pierre Paulin, 1966.
Fauteuil Ruban, Pierre Paulin, 1966. SAIF

Design frugal, Grand Hornu (Belgique). Halte à la croissance ? La nouvelle génération de designers se passionne pour des processus, des méthodes et des matériaux respectueux de l’environnement et des ressources. Les maîtres mots de ce design frugal : simplicité, recyclage, production locale, low tech… A découvrir : la cloche rafraîchissante d’Audrey Bigot, qui préserve le beurre en exploitant les capacités perspirantes de la faïence ; les jouets recyclés de Floris Hovers (petites voitures en carton ou voiliers réalisés avec des bouteilles de shampoing usagées) ; la Flax Chair, de Christien Meindertsma, une chaise biodégradable. Halte à la croissance ! Design et décroissance, CID au Grand-Hornu, jusqu’au 21 octobre. www.cid-grand-hornu.be

Flessenbootjes.
Flessenbootjes. Floris Hovers / Goods

• Créateurs agitateurs, Berne. Alexander McQueen, Bless, Comme des Garçons, Hussein Chalayan, Issey Miyake… à elle seule, la liste vaut manifeste. Les années 90 et le début des années 2000 renforcent les liens entre arts visuels et mode, et modifient le rapport au corps en changeant le statut du vêtement. On mesure à quel point on est loin du temps où Hussein Chalayan créait sa robe pyramidale qui se transforme en table et où Martin Margiela faisait défiler ses modèles en vêtements oversize. Passageways. On Fashion’s Runway, Kunsthalle Bern, du 13 octobre au 2 décembre. www.kunsthalle-bern.ch

La mode des années 1990 et 2000.
La mode des années 1990 et 2000. Rob Kulisek

• De la nature à l’artifice, Londres. Une robe en soie bioluminescente faite à partir de fils issus de vers qui ont été hybridés avec des gènes de méduses, une pochette en fibre d’ananas, une cape faite de plumes de coq… près de 300 vêtements attestent, au Victoria & Albert Museum, du lien entre la mode et la nature. L’exposition court sur plus de trois siècles, mais le phénomène s’accroît à mesure que les designers entreprennent de réduire l’impact de l’industrie de la mode sur l’environnement. Fabriquée à partir de bouteilles en plastique recyclées, la robe Calvin Klein portée par l’actrice Emma Watson au Met Gala 2016 introduit un enjeu de taille : mode et durabilité… Fashioned from Nature, Victoria & Albert Museum, jusqu’au 27 janvier. www.vam.ac.uk

Tenue en chutes de cuir, Katie Jones, 2017.
Tenue en chutes de cuir, Katie Jones, 2017. Rachel Mann

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store