La plateforme britannique de e-commerce Mr Porter a lancé, en novembre dernier, la première collection de sa propre marque. Rencontre avec son style director, Olie Arnold.

Depuis sept ans, un certain Mr Porter s’est invité chez des millions d’hommes qui viennent de plus de 190 pays. Ce British élégant est en réalité un site de e-commerce qui sélectionne et propose à ses clients des pièces de près de 500 créateurs différents. On y trouve aussi des collections créées spécialement par les marques pour la plateforme, comme c’est le cas en ce moment avec Vive la France, où 14 maisons françaises – AMI, A.P.C. ou Officine Générale, entre autres, sont mises en avant et ont joué le jeu des capsules exclusives.

Depuis novembre dernier, Mr Porter ne se contente plus de faire profiter les autres de son exposition. Les équipes du site ont en effet lancé une marque propre, Mr P., dans laquelle on retrouve les codes qui ont fait le succès de Mr Porter : classe, style affirmé, élégance discrète, qualité des matériaux.

A Paris, The Good Life a rencontré Olie Arnold, le style director de cette machine à (bien) habiller les hommes.

Olie Arnold, style director de Mr Porter.
Olie Arnold, style director de Mr Porter. DR

The Good Life : Quel est le rôle d’un style director dans une telle plateforme ?
Olie Arnold
 : Mon équipe et moi traduisons à travers les produits, l’éditorial et le marketing, l’identité de Mr Porter. Nous faisons en sorte que tout soit cohérent avec le message de la marque d’un point de vue stylistique. C’est pour cela que nous travaillons étroitement avec l’équipe commerciale qui achète les collections.

The Good Life : Quel est l’intérêt pour un homme de faire ses achats chez Mr Porter ?
Olie Arnold
 : Nous essayons d’aider les hommes à comprendre la mode et le style en rendant le tout inspirant et inclusif dans le but de leur simplifier la vie. Nous n’avons pas de boutique physique donc nous voulons que la visite du site soit aussi immersive que possible, de la commande à la réception des achats le lendemain. De Gucci à Nike en passant par Tom Ford, le spectre des marques proposées est large. Malgré tout, l’ensemble est cohérent, identifiable. Depuis notre explosion à l’internationale, il a fallu ajouter un challenge supplémentaire : celui de conserver notre ADN, tout en plaisant aux clients de Hong Kong, comme à ceux de Paris, Londres et New York qui consomment différemment. Puis nous donnons des tips aux hommes, comme des secrets de style, qu’ils peuvent se partager entre mecs.

La collection Mr P. du mois de juillet. Camp-Collar Printed Woven Shirt, 155 €.
La collection Mr P. du mois de juillet. Camp-Collar Printed Woven Shirt, 155 €. DR

TGL : Pourquoi avoir lancé votre marque propre, Mr P., en novembre dernier ?
O.A. :
 Nous possédons une immense base de données, sur les goûts et sensibilités de nos clients. Cela nous a permis de cerner ce qu’ils aimaient le plus, et, surtout, qu’ils désiraient que nous ayons nos propres créations. Ainsi, nous nous sommes consacrés à la qualité des produits, tout est fabriqué en Italie, Japon, Portugal etc. et sur les basiques du vestiaire masculin. Nous avons donc 24 pièces classiques qu’il est possible d’acheter toute l’année. En outre, tous les trois mois, nous sortons une capsule, entre 15 et 30 pièces, qui colle exactement à la saison. Tout le contraire des grandes marques de prêt-à-porter qui présentent leurs collections d’été en hiver. Un principe de « you buy it you wear it » qui colle assez bien à l’identité du site.

TGL : Comment s’est passé ce grand pas vers la création de Mr P. ?
O.A. :
 Je pense que c’était prévu dès le départ. Nous sommes des geeks du produit ! Toutes les équipes de Mr Porter font attention aux détails, sont toujours à l’affut des tendances, de ce que chacun porte, pourquoi, comment… Ainsi, tout le monde a participé à la collection, apporté ses conseils, parfois nous nous sommes inspirés de certaines de nos pièces favorites.

La collection Mr P. du mois de juillet. Striped Garment-Dyed Cotton-Jersey T-Shirt, 75 €.
La collection Mr P. du mois de juillet. Striped Garment-Dyed Cotton-Jersey T-Shirt, 75 €.

TGL : Justement, quelles ont été vos principales inspirations ?
O.A. :
 Nous avons fait en sorte que les valeurs de Mr Porter se retrouvent chez Mr P. Et il existe, sur le site web, une rubrique consacrée aux hommes que nous trouvons les plus inspirants (de Tahar Rahim à Sidney Poitier en passant par Delon, NDLR). Ainsi, concernant la première collection, nous avons pris pour modèle Peter Beard, un photographe américain. Il portait souvent des tenues militaires, de longs manteaux, et cela nous a servi pour créer la palette de couleurs, choisir les tissus et les motifs. Aussi, nous avons compris que les hommes d’aujourd’hui n’hésitent plus à mélanger un polo, un pantalon de costume et des sneakers… Comme vous ! (rires)

TGL : Qu’est-ce que 2018 nous réserve du côté de Mr Porter ?
O.A. :
Nous allons nous concentrer sur les montres. La demande est énorme, car nos clients ont l’argent mais pas forcément le temps à consacrer au rituel de l’achat d’une montre en boutique. Nous avons déjà Jaeger-Lecoultre, Breitling, Bell & Ross etc. à notre catalogue mais nous allons en ajouter ! Puis, en septembre, nous lancerons officiellement la première collection de chaussures siglée Mr P.

La collection Mr P. du mois de juillet. Tapered Cotton and Linen-Blend Cargo Trousers, 180 €.
La collection Mr P. du mois de juillet. Tapered Cotton and Linen-Blend Cargo Trousers, 180 €. DR

Une collection que The Good Life a hâte de vous présenter à la rentrée !


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store