Un constructeur californien, Onyx, vient de lancer la production de deux modèles de cyclomoteurs électriques aux looks minimalistes.

Au rayon des cyclomoteurs, les Français se souviendront surtout du Solex, une icône que l’on retrouvait partout dans l’Hexagone, des routes de campagne aux faubourgs parisiens en passant par les nationales qui reliaient les grandes villes de province. Ce symbole, qui a disparu à l’aube des années 90, a tenté un retour en version électrique dans les années 2010, sans le même succès.

Le cyclomoteur n’est pas mort pour autant. Si l’on en croit l’engouement autour d’Onyx Motorbikes sur la plateforme de financement participatif Indiegogo. Le jeune constructeur de San Francisco qui tablait sur une première entrée d’argent de 250 000 $ a finalement récolté… 624 000 $ en seulement quatre jours !

Onyx Motorbikes relance les cyclomoteurs ! Ici, le modèle RCR.
Onyx Motorbikes relance les cyclomoteurs ! Ici, le modèle RCR. DR

Onyx propose deux modèles de petites cylindrées électriques à pédales. La RCR, dont le design s’inspire des Café racers qui pullulaient dans les années 70 et 80 et la CTY, plus proche visuellement de nos vieux Solex.

Ces motos californiennes sont, bien entendu, électriques. La CTY, pour « city », est équipée d’un petit moteur de 2,5 kW, qui ne dépassera pas les 50 km/h. Son autonomie ? Une quarantaine de kilomètres si elle est poussée dans ses retranchements.

Onyx CTY, 1875 $ sur Indiegogo, puis 2 500 $ une fois la campagne de crowdfunding terminée.
Onyx CTY, 1875 $ sur Indiegogo, puis 2 500 $ une fois la campagne de crowdfunding terminée. DR

La RCR, pour « racer », flirtera avec les 100 km/h grâce à son moteur de 5,4 kW. Onyx promet une autonomie de 60 à 120 kilomètres en fonction de son utilisation.

Onyx RCR, 2600 $ sur Indiegogo, puis 3 500 $ une fois la campagne de crowdfunding terminée.
Onyx RCR, 2600 $ sur Indiegogo, puis 3 500 $ une fois la campagne de crowdfunding terminée. DR

Avec un objectif initial déjà largement dépassé, Onyx va pouvoir commencer la production de ses engins. Les premières livraisons sont prévues pour janvier et février 2019.


The good concept store A découvrir dans le concept store