La petite moto japonaise revient en Europe. La commercialisation de la Honda Monkey 2018 est prévue pour cet été. Ultra-régressif !

Juillet 2017. Honda annonce l’arrêt de la production de sa mini-moto culte, la Monkey 49cc, 50 ans après le début de sa commercialisation au Japon, en 1967. Mais les aficionados du constructeur seront consolés quelques mois plus tard, lors du salon EICMA à Milan en novembre dernier lorsqu’ils y découvrent un concept de Monkey 125cc avec la promesse d’un retour rapide sur le marché. Ce sera chose faite cet été ! La branche européenne de Honda l’a confirmé fin avril, en présentant les premiers clichés de l’une des motos les plus kawaii de l’histoire !

La Honda Monkey fait son retour cet été en version 125cc.
La Honda Monkey fait son retour cet été en version 125cc. DR

Imaginé par Honda en 1961 pour un parc d’attraction tokyoïte, le joujou plait tellement qu’il sera commercialisé en version homologuée en Europe dès 1963 et au Japon en 1967. Son succès sera décuplé quand ses roues prendront trois pouces de plus, passant de 5 à 8, en 1969. Puis en 1978 la Honda Monkey adopte un accessoire de « vraie » moto en se parant d’un réservoir en forme de goutte d’eau. Elle traverse alors les époques avec une version bling-bling dans les années 80, une allure graphique aux couleurs tranchées dans les nineties puis, au début des années 2000, un look plus rallye.

La Honda Monkey sera disponible en trois couleurs : jaune, rouge et noir.
La Honda Monkey sera disponible en trois couleurs : jaune, rouge et noir. DR

Un Monkey au look néo-rétro

Forcément, la version 2018 se devait de s’ancrer dans les tendances actuelles. Et, en ce moment, le néo-rétro écrase tout sur son passage. Honda donne alors à sa nouvelle Monkey des traits funky, en hommage aux années 70, son âge d’or. Les parties chromées, le réservoir, la selle et son allure générale rappellent les modèles de 1970 et 1978. Les roues, en revanche, passent de 8 à 12 pouces, et la petite machine s’équipe de phares LED, d’une fourche inversée, du système anti-blocage ABS à centrale inertielle IMU que l’on retrouve sur les modèles « normaux » du constructeur pour éviter de patiner et d’un moteur plus puissant (6,9 KW) qui consomme peu (1,49 l/100 km).

Le prix devrait se trouver entre 4000 et 5000 €.
Le prix devrait se trouver entre 4000 et 5000 €. DR

Ses dimensions, un peu plus d’un mètre de long pour 80 centimètres de haut, et son poids, 107 kilogrammes, permettent de la glisser dans le coffre d’un SUV pour barouder. Un pur objet de plaisir disponible dans le courant de l’été en Europe – les Etats-Unis vont certainement devoir attendre un an de plus – à un prix entre 4000 et 5000 €.

Toujours à l’aise dans son époque, la Monkey a évolué avec les tendances. Sa version 2018 ne fait pas exception en surfant sur le néo-rétro.
Toujours à l’aise dans son époque, la Monkey a évolué avec les tendances. Sa version 2018 ne fait pas exception en surfant sur le néo-rétro. DR

Thématiques associées

The Good Spots Destination Japon

The good concept store A découvrir dans le concept store