DR

Good College : l’ Edhec, attractive et humaine

Née à Lille, l’ Edhec est l’une des meilleures écoles de commerce françaises – peut-être la meilleure – et l’une des 15 business-schools qui comptent en Europe. Une histoire qui commence au siècle dernier grâce au dynamisme de plusieurs industriels du Nord, nourris de valeurs humanistes.

A l’origine rattachée à l’université catholique de Lille, l’Ecole des hautes études commerciales du Nord (Edhec) compte aujourd’hui cinq campus. Le pôle phare de Lille est orienté business-management. Celui de Nice, ouvert en 1991, est à vocation plutôt financière, quand celui de Paris est 100 % business. « Nous avons aussi ouvert des campus à l’étranger – à Londres et Singapour –, pour développer les échanges des étudiants, gagner en visibilité et promouvoir notre marque multicampus à l’international », précise Emmanuel Métais, le directeur général de l’Ecole.

Le point fort de l’ Edhec : la finance ! Son Master of Science in Financial Markets a été sacré champion du monde 2017 des masters en finance par le Financial Times. L’ Edhec est également numéro un en France pour son Bachelor in Business Administration (BBA), un cursus postbac intensif. Elle délivre également le premier Master of Business Administration (MBA) sur l’entrepreneuriat en France. Sa marque de fabrique s’étend à une dizaine de Masters of Sciences en business-management.

Le campus de l’ Edhec à Lille.
Le campus de l’ Edhec à Lille. DR

Autre domaine d’excellence : le droit. Elle s’enorgueillit par ailleurs d’avoir été l’une des premières écoles françaises à être certifiée de l’Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB), du European Quality Improvement System (EQUIS) et de l’Association of Masters of Business Administration (AMBA). Cet ensemble d’accréditations décernées par l’AACSB, la Fondation européenne pour le développement du management et par l’Association mondiale des MBA lui confère une garantie de qualité, de reconnaissance internationale et de haut niveau des enseignements en gestion.

Moins de 1 % des business-schools dans le monde jouissent de cette triple accréditation. Forte de ces atouts, l’ Edhec entend bien bousculer le conformisme hiérarchisé du système un rien figé du classement des grandes écoles dans le monde. Demandez aux élèves ce qui les a séduits en arrivant sur l’un ou l’autre des campus de l’ Edhec ; ils vous répondront : l’accueil. A Lille, par exemple, les 4 000 étudiants qui y séjournent chaque année profitent d’équipements à la pointe de la technologie, avec des salles de cours connectées, une vingtaine d’amphithéâtres, des équipements sportifs… Le tout au sein d’un espace de 43 000 m2 d’infrastructures au cœur d’un parc de 8,5 ha. Des jeunes presque trop gâtés !

A Lille, l’ Edhec accueille 4 000 étudiants au cœur d’un parc de 8,5 ha.
A Lille, l’ Edhec accueille 4 000 étudiants au cœur d’un parc de 8,5 ha. Olivier Rolfe

Tout est conçu pour faciliter le confort de travail et la vie pratique des élèves sur les campus. « Les cours s’articulent autour d’études de cas, sous forme de discussion à partir des lectures théoriques. Une plate-forme en ligne collaborative offre la possibilité de bénéficier d’informations et de conseils, via des forums, mais aussi de répondre aux interrogations en dehors des cours et de préparer les 1 questions pour le lendemain », précise Ludovic Cailluet, professeur de stratégie et d’histoire économique. « Learning by doing », tel est le credo ! Expérimentations, jeux sérieux, cours en ligne sont proposés dans le cadre du PiLab, le laboratoire d’innovation pédagogique de l’ Edhec.

Une fois par mois, ce labo organise des sessions d’échanges de pratiques sur l’innovation pédagogique. Depuis peu, une direction de « l’expérience étudiant » canalise l’innovation pédagogique en vue d’apporter à la vie étudiante les conditions intellectuelles et pratiques de la réussite. L’accompagnement des projets personnels et professionnels est facilité par le Student Career Centre, une structure interne qui fournit tout au long de la scolarité des offres de stages et d’emplois, des sessions de recrutement et du coaching.

Edhec : une stratégie orientée vers la recherche

A la différence des autres campus qui, pour bénéficier d’une présence internationale, opèrent par rachat d’unités à l’étranger, l’Edhec se développe par la mise en place d’un système d’échange d’étudiants avec deux partenaires universitaires principaux, la Haas School of Business de l’université de Californie- Berkeley et l’université Sungkyunkwan (SKK), en Corée du Sud, qui possède le premier MBA dans ce pays. Dans ce cadre haut de gamme a été créée la filière Global Economic Transformation & Technology (GETT), un programme emblématique des enseignements proposés par l’Edhec, lancé en septembre 2017, qui rassemble 42 étudiants et illustre la dimension pragmatique de l’Ecole.

En Bref

En 2017, l’Edhec Business School a consolidé sa place dans le top 15 des meilleures écoles de commerce d’Europe, selon le classement du Financial Times. Sur ses 5 campus (Lille, Nice, Paris, Londres et Singapour), elle accueille 8 000 étudiants en formation initiale et totalise plus de 40 000 diplômés dans 125 pays. Il existe 230 accords d’échanges et doubles diplômes entre l’Edhec et un ensemble de 140 universités. On compte 90 nationalités sur les campus de l’Edhec, et un tiers des étudiants sont étrangers. Elle possède également 11 centres d’expertise, 18 programmes diplômants et compte 167 professeurs permanents. 40 % des élèves en master décrochent leur premier emploi à l’international. Le budget de l’Edhec est de 125 M € et la recherche et développement représente 20 M € de chiffre d’affaires, dont 15 M € à l’international.

« L’objectif du GETT est de former les élèves aux transformations technologiques et économiques des entreprises, et de leur apporter une solide base internationale en business-management. Il s’agit aussi de sensibiliser les étudiants aux tendances locales dans le monde des affaires, qui ne sont pas les mêmes en Asie, en Amérique du Nord ou en Europe. Les élèves passent ainsi un semestre en France, un autre en Corée du Sud et un an à Berkeley », explique Ludovic Cailluet, qui dirige le programme. L’Edhec Business School est aussi l’une des écoles les plus citées dans la presse économique pour ses travaux. Connectée au monde des affaires, elle est reconnue pour l’excellence de sa recherche au service des entreprises, à laquelle 20 % de ses ressources sont consacrées.

« Aujourd’hui, tout le monde reconnaît que notre recherche fait bouger le monde de la Finance », indique Noël Amenc, directeur du développement de l’Edhec et dirigeant d’Eri Scientific Beta, un spin off créé en 2012 au sein de l’école, réputé pour la mise au point et le calcul d’indices low carbon ou pour le calcul des retraites. Si la plus grande partie des étudiants viennent de prépas, l’Edhec s’ouvre à des profils plus diversifiés, venant notamment de l’université, des IUT, de parcours scientifiques, des enseignements post-1er cycle. L’un des objectifs étant, en in de parcours, de produire des managers capables de faire bouger les lignes. Exemple : Constantin Wolfrom, Hugo Sallé de Chou et Victor Lennel, les cofondateurs de Pumpkin, une application mobile de paiement et de remboursement entre particuliers, créée lors de leur dernière année de master dédié à l’entrepreneuriat.

Le campus de Nice, ouvert en 1991, propose des formations plutôt orientées vers la finance.
Le campus de Nice, ouvert en 1991, propose des formations plutôt orientées vers la finance. DR

Le réseau Edhec compte 40 000 diplômés. Certains anciens sont illustres, comme le chanteur Jean-Jacques Goldman, ou des héritiers, comme Delphine Arnault ou Sophie Bellon, la fille du fondateur de Sodexo. Ou encore Christian Raisson, le fondateur de Mano- Mano, le premier acteur européen du marché numérique du bricolage et du jardinage. « Les jeunes recrutés valorisent avant tout leurs “soft skills” dans la réussite de leur premier emploi. Leur agilité et leur capacité à apprendre sont les meilleurs remparts face à l’obsolescence non programmée, mais inévitable, des techniques qu’ils ont apprises », souligne Manuelle Malot, directrice de l’Edhec NewGen Talent Centre, le centre d’expertise maison sur les aspirations professionnelles, les comportements et les compétences des nouvelles générations de talents. Mais l’une des plus grandes fiertés de l’Edhec n’est pas directement liée à l’étude en amphi, mais à la vie associative de l’école, qui compte 62 associations. La course-croisière de l’Edhec est le plus gros événement étudiant en France. A elle seule, l’association, qui fête cette année son 50e anniversaire, est une véritable PME dotée d’un budget de 2,5 millions d’euros. Happy birthday !


Thématiques associées