Albertine Guillaume
The Good Escape – Les meilleurs spots

Portland, city-guide : shopping et escapades hors de la ville

Portland est bien, comme son nom l’indique, un port – qui fut le plus important de la région au XIXe siècle –, mais la ville est plutôt éloignée de l’océan, dont elle est distante de 130 km, et se trouve au confluent de la rivière Willamette et du fleuve Columbia. Après avoir fait son shopping dans ses meilleures boutiques, ne reste plus qu'à rejoindre la côte et voir le Pacifique ! Pour cela, il suffit de louer une voiture et de partir pour la journée.

Les boutiques de The Good Life à Portland

Index 

C’est la boutique des connaisseurs, de ceux qui cherchent des modèles de baskets rares, anciennes, ou qui désirent vendre les leurs. On y trouve des modèles neufs, mais une grande majorité de paires d’occasion, toutes en excellent état, soigneusement sélectionnées par les propriétaires experts et mises sous film plastique avant d’être exposées. Des Nike, bien sûr – mais pas que –, pour homme, femme, enfants. Il y en a pour tous, à tous les prix. Et aussi quelques raretés qui atteignent des sommets…Baskets.

114 Northwest 3rd Avenue, tél. +1 (503) 208-3599, www.indexpdx.com (boutique en ligne).
114 Northwest 3rd Avenue, tél. +1 (503) 208-3599, www.indexpdx.com (boutique en ligne). Albertine Guillaume

Compound Gallery

Cette boutique est « la » référence en matière de streetwear. C’est aussi l’un des piliers de cet Old Chinatown qui contribuent à l’épanouissement de la sneaker culture. On y trouve des marques pointues, locales et internationales (Iuter, Bro-Pluto, Jaefields), des collab et éditions limitées, quelques baskets bien choisies et un rayon vintage. Streetwear.

107 Northwest 5th Avenue, tél. +1 (503) 796-2733, www.compoundgallery.com.
107 Northwest 5th Avenue, tél. +1 (503) 796-2733, www.compoundgallery.com. Albertine Guillaume

Kiriko

Ouvert par le même propriétaire que Compound (lequel est né au Japon), Kiriko est un concentré de culture et de raffinement japonais au cœur de Portland. On y trouve de beaux textiles fabriqués au Japon, vendus tels quels ou transformés en sacs et accessoires, intégrés à des chemises, aux revers de jeans bruts… et aussi quelques pièces vintage, anciennes et rares, ou encore, suspendus au plafond, de splendides exemples de boro, l’art du rapiéçage japonais. Japonisant.

325 Northwest Couch Street, tél. +1 (503) 222-0335, www.kirikomade.com.
325 Northwest Couch Street, tél. +1 (503) 222-0335, www.kirikomade.com. Albertine Guillaume

Poler

Même les plus réfractaires au camping craquent devant les tentes et les sacs de couchage colorés et imprimés de Poler, en se demandant comment ils pourraient bien les intégrer dans leur univers. Ici, l’équipement outdoor devient enfin fun et désirable, et les irréductibles citadins y trouvent quand même des sacs, des chemises et des pulls faciles à porter au quotidien. Camping.

413 Soutwest 10th Avenue, tél. +1 (503) 432-8120, www.polerstuff.com.
413 Soutwest 10th Avenue, tél. +1 (503) 432-8120, www.polerstuff.com. Albertine Guillaume

Danner

Seul fabricant américain à produire des chaussures de randonnée dans les années 60, Danner fabrique des chaussures depuis 1932. De cette tradition parfaitement maîtrisée naissent des modèles de chaussures qui donnent illico envie de grimper des montagnes ou d’avaler des kilomètres de pavés. Randonnée.

1022 West Burnside Street ,tél. +1 (503) 262-0331, www.danner.com.
1022 West Burnside Street ,tél. +1 (503) 262-0331, www.danner.com. Albertine Guillaume

Willwood & Company

Au royaume des hipsters et de l’outdoor, un ancien avocat a décidé d’ouvrir un véritable salon pour gentlemen, un lieu à contre -courant où l’on peut se faire tailler un costume sur mesure – par un jeune tailleur portant néanmoins la barbe –, en dégustant un scotch. Pour ceux qui ne sont que de passage, la boutique offre quelques accessoires raffinés, dont de sublimes nœuds papillons en plumes et de très beaux pulls tricotés main. Costumes.

529 Southwest 3rd Avenue, tél. +1 (971) 238-2548, www.wildwoodcompany.com.
529 Southwest 3rd Avenue, tél. +1 (971) 238-2548, www.wildwoodcompany.com. Albertine Guillaume

Powell’s Bookstore

C’est une institution présentée comme la plus grande librairie indépendante des Etats-Unis. Le qualificatif n’est pas exagéré, loin de là, tellement l’espace est immense. Répartis sur plusieurs niveaux, les rayons sont classés par couleur. On y trouve de tout, sur tout : des livres neufs ou d’occasion, des livres rares, de la papeterie et des souvenirs. On compte 5 adresses dans la ville, dont une à l’aéroport, mais c’est bien le flagship-store du centre-ville qui vaut une visite. Livres.

1005 West Burnside Street. (flagship-store) ,tél. +1 (503) 228-4651, www.powells.com.
1005 West Burnside Street. (flagship-store) ,tél. +1 (503) 228-4651, www.powells.com. Albertine Guillaume

 

Pratique

• Y aller: La Maison des Etats-Unis propose un circuit de 11 jours et 9 nuits pour découvrir Portland et l’Oregon, à partir de 2 175 €. www.maisondesetatsunis.com
United Airlines assure 3 vols quotidiens au départ de Paris, via San Francisco, Washington ou Chicago, à partir de 901 €, (classe éco). www.united.com
• Se renseigner: www.traveloregon.fr ; www.travelportland.fr

 

Les environs de Portland à découvrir

• Première destination :
Astoria, ville située à l’embouchure du fleuve Columbia. Après 1h30 de route (sur les I-5 N et US-30 W) qui suit le cours de la Columbia, le temps et le paysage changent soudainement. C’est encore le fleuve, mais déjà le climat maritime envahit l’air et le ciel. Astoria est un ancien poste de traite de la fourrure, contrôlé par les Anglais jusqu’au milieu du XIXe siècle. Il devint un port de pêche, et l’arrivée d’immigrés originaires de Finlande et de Chine, venus travailler dans les conserveries, contribua à son développement. La plupart des bâtiments du centre-ville datent de la fin des années 20, car peu ont résisté à l’incendie de 1922. Ce sont de belles bâtisses Art déco, au pied desquelles se côtoient cafés branchés et commerces désuets. La plupart sont situés de part et d’autre de Commercial Street. Mais la balade à faire est celle sur l’Astoria Riverwalk, une promenade d’une dizaine de kilomètres qui longe le cours d’eau et une voie de chemin de fer qui servait au transport du bois. Elle est ponctuée d’appontements, de commerces, de restaurants, d’entrepôts et de marinas, passe sous le long pont Astoria-Megler. C’est l’occasion d’entendre la complainte des lions de mer étendus sous les jetées. Avant de poursuivre la route, un petit détour à l’Astoria Column s’impose. Il s’agit d’un monument situé au plus haut point de la ville, d’où l’on jouit d’une vue incroyable sur l’embouchure du fleuve. Enfin, quand le temps est dégagé…

• Seconde destination :
Cannon Beach, village de bord de mer situé au sud d’Astoria, à une demi-heure de route. La plus célèbre des plages de l’Oregon est située au creux d’une côte sinueuse, sauvage et accidentée, où se concentrent hôtels et maisons coincés entre deux parcs naturels. La renommée de ce bout de côte tient à une série de rochers émergeant de l’eau, dont le géant Haystack Rock, au pied duquel se brisent les fortes vagues du Pacifique. Belle sous le soleil, la carte postale l’est encore plus lorsqu’elle est baignée de brume et d’une lumière d’hiver.

• Pour regagner Portland :
il faut emprunter le Highway 26, connu dans la région sous le nom de Sunset Highway. Il traverse de grandes forêts qui rappellent que l’industrie du bois fut le principal moteur économique de l’Oregon. Et malgré un déclin amorcé dans les années 80, le secteur forestier emploie encore plus de 60 000 personnes dans l’Etat. Et là, alors que ce paysage forestier prend des accents de « Twin Peaks » (après tout, les scènes d’extérieur ont été tournées non loin de là, dans l’Etat de Washington), voici que surgit le Camp 18, une magnifique bâtisse en rondins de bois abritant une grande salle de restaurant traversée par des poutres géantes. D’ailleurs, tout est géant ici : la cheminée, les tables et les plats faits pour satisfaire un appétit de bûcheron. Après un café et un cinnamon roll (roulé à la cannelle) grand comme une roue de scooter, il est temps de reprendre la route et de retrouver le White Stag Sign, le néon orné d’un cerf bondissant qui annonce, face au Burnside Bridge, l’entrée dans le centre-ville de Portland


Les adresses de The Good Life autour de Portland

Hotel Commodore, Astoria

Ce boutique-hôtel hipster est installé dans un bâtiment historique. Les chambres sont simples (avec ou sans salle de bains), et le jeune réceptionniste barbu portant un bonnet de laine vous précise que les fantômes qui hantent la maison sont sympas. Cool !

258 14th Street, tél. +1 (503) 325-4747, www.commodoreastoria.com.
258 14th Street, tél. +1 (503) 325-4747, www.commodoreastoria.com. Albertine Guillaume

Bridgewater Bistro, Astoria

C’est plus pour son emplacement que pour sa cuisine que ce bistrot devient le but d’une longue promenade sur le Riverwalk. Il est idéalement posé au bord de l’eau avec vue sur le pont Astoria-Megler. Plats honnêtes et clam chowder (soupe de palourdes) recommandable.

20 Basin Street, tél. +1 (503) 325-6777, www.bridgewaterbistro.com.
20 Basin Street, tél. +1 (503) 325-6777, www.bridgewaterbistro.com. Albertine Guillaume

Public Coast Brewing, Cannon Beach

 Blonde ale, red ale, brown ale, stout, IPA… elles sont toutes brassées sur place et se dégustent accompagnées d’un burger ou de délicieux tacos au poisson ou aux crevettes. 264 3rd Street, tél. +1 (503) 436-0285, www.publiccoastbrewing.com.


Tom’s Fish & Chips, Cannon Beach

Une institution locale dédiée, comme son nom l’indique, au fish and chips et à des variantes, comme le prawns (crevettes) and chips ou le clams (palourdes) and chips240 North Hemlock Street, tél. +1 (503) 436-4301, www.tomscannonbeach.com.


Camp 18, Elsie (sur le Highway 26)

Un décor digne d’un film et un menu américain classique, qui propose de tout, à toutes les heures et pour tous les (solides) appétits.

42362 Highway 26, tél. +1 (503) 755-1818, www.camp18restaurant.com.
42362 Highway 26, tél. +1 (503) 755-1818, www.camp18restaurant.com. Albertine Guillaume