Soul, funk, rétro, électro, jazz, pop, chanson française… Nous prenons tout… Du moment que la musique est bonne et surtout qu’elle swingue : cela vaut toutes les remises en forme du monde !

  • Vocal jazz. Ah ! Stacey Kent. Avec elle, pas la peine de se demander si son album va être bon ou pas : elle est toujours là où on l’attend, au firmament de la chanson. Cette artiste américaine francophile possède un chant qui vient de l’âme, son phrasé est impeccable et sa voix, claire et lucide. Elle sait transformer une chanson classique en cascade mélodique éblouissante. Son dernier album, I Know I Dream, enregistré aux studios Angel, à Los Angeles, avec un orchestre d’une soixantaine de musiciens, est d’une rare beauté. Je vous conseille sa version de La Rua Madureira de Nino Ferrer, une tuerie, et aussi That’s All, que vous allez sûrement fredonner toute la journée ! L. B.
    I Know I Dream. The Orchestral Sessions, Stacey Kent, Sony Music.

  • Chanson française. Cet album est sans doute le meilleur de l’année. Mais qu’est-ce qui a pris à Ibrahim Maalouf de sortir un LP entièrement consacré à Dalida ? En fait, c’est Barclay, le label historique de la chanteuse,qui a commandé à Maalouf une création originale autour de son répertoire à l’occasion des trente ans de sa disparition. Il faut dire que le compositeur, arrangeur, jazzman et trompettiste franco-libanais a façonné une petite pépite. A sa manière, avec humilité, sans avoir l’air d’y toucher, il nous fait redécouvrir tous les morceaux qui ont bercé notre enfance. C’est simple, il n’y en a pas un à jeter. Entouré de son big band et d’un lot d’invités fabuleux (Thomas Dutronc, Arno…), il nous enchante. Mes préférées : J’attendrai, avec la géniale Melody Gardot ; Paroles Paroles, avec Monica Bellucci et M ; et Love in Portofino, avec Golshifteh Farahani. Euphorisant ! L. B.
Dalida by Ibrahim Maalouf, Barclay, Universal.
Dalida by Ibrahim Maalouf, Barclay, Universal. DR

  • Rock underground. Avez-vous déjà entendu The Limiñanas ? Si oui, tant mieux. Sinon, précipitez-vous pour écouter leur dernier album ! Ce couple de quadragénaires originaires de Perpignan, qui baignent dans la culture underground et rament en gros depuis vingt ans, est en train de devenir « le » meilleur groupe de rock français. Ces deux esthètes se sont inspirés d’un tas de trucs (The Stooges, The Troggs, Nick Cave, Can…) et mettent tout le monde à genoux. D’abord, il y a le son : guitare jazz, tambourin, sitar. Ensuite, il y a les paroles, drôles, pleines de détachement. Et puis, il y a le look improbable, et le tout devient chic, cool, sexy et évident… Comme quoi ! L. B.
    Shadow People, The Limiñanas, Because Music, en concert le 29 mars au Trianon, à Paris.

  • Rock électro. HollySiz, comme son nom ne l’indique pas, est une chanteuse française, fille de Jean-Pierre Cassel et demi-sœur de Vincent et de Mathias Cassel. Cette touche-à-tout a fait du cinéma (Le Premier Jour du reste de ta vie, Demain tout commence) et chante à présent. C’est son deuxième album, porté par le single du même nom, Rather Than Talking. On tombe sous le charme de cette Blondie Frenchie. J’aime beaucoup Karma et son style Bollywood, et aussi Fox, où on retrouve un peu de la Madonna d’American Dream. L’album est excellent, marqué par des sons rock, dance hall et même cubains. HollySiz est auteur-compositeur sur le titre Unlimited. Elle a sans doute trouvé sa voix et un nom qui n’appartient qu’à elle. Elle est dans l’énergie, une belle énergie, très rock, comme venue d’un garage de Brooklyn. L. B.
Rather Than Talking, HollySiz, Parlophone. En tournée à partir du 6 avril à La Rochelle, le 1er juin à l’Olympia, à Paris.
Rather Than Talking, HollySiz, Parlophone. En tournée à partir du 6 avril à La Rochelle, le 1er juin à l’Olympia, à Paris. DR

  • Chanson française. Bon, on a presque tout dit sur Brigitte, ce duo de chanteuses françaises (Sylvie Hoarau et Aurélie Saada) récompensées aux Victoires de la musique en 2012. Parties à Los Angeles afin d’enregistrer un ou deux morceaux, elles ont fini par y rester pour concevoir tout leur album. Un LP qui parle d’amour, pour les femmes, pour les hommes aussi, et pour la vie. Elles partagent toutes leurs failles, leurs forces et ce qui les a construites en tant que femmes. Onze jolies chansons,très mélodiques (Palladium, Sauver ma peau), de beaux textes, comme sur Mon intime étranger, pour parler des relations difficiles que peut avoir une fille avec son père, ou sur Le Goût du sel de tes larmes, qui évoque le lien avec la mère. Un album moderne, poétique, doux, qui nous rappelle un peu les meilleurs moments de France Gall et Michel Berger. L. B.
    Nues, Brigitte, Sony Music.

  • Pop vocale. First Aid Kit, c’est l’histoire de deux sœurs qui ont grandi dans la banlieue de Stockholm, bercées par les disques de leurs parents (de Billie Holiday aux Pixies). Un jour, elles découvrent la musique country : Emmylou Harris, Leonard Cohen, Johnny Cash, Gram Parsons… Un terrain d’expérimentation idéal pour les harmonies vocales qu’elles développent depuis l’enfance. Le tandem a ainsi conquis toute la planète avec ses chansons dépouillées qui mettent leurs voix en valeur. Sur son quatrième album, First Aid Kit déploie son talent sur des chansons enregistrées à Portland en compagnie de spécialistes de l’Americana, dont Peter Buck, le guitariste de R.E.M., et richement orchestrées. J.-C. C.
Ruins, First Aid Kit, Columbia.
Ruins, First Aid Kit, Columbia. DR

Abonnez-vous

Retrouvez l’univers musical de The Good Life sur Spotify : @thegoodlifemagazine 


La Playlist « pop » du dernier numéro de The Good Life : 

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store