The Good Life a rencontré Andrew Rall, fondateur de l'une des premières distilleries d’Afrique du Sud. Retour sur le parcours passionnant du propriétaire de la Distillery 031.

Andrew Rall fût l’un des premiers à s’apercevoir du potentiel d’une zone industrielle abandonnée et à avoir installé son business au Station Drive Precinct, hub de renouvellement urbain et district créatif de Durban. Rejointe depuis par des brasseries, glaciers artisanaux, boutiques de mobilier branché et agences de communication, sa distillerie est aujourd’hui en bonne compagnie. Plusieurs immeubles reprennent vie et s’animent de la créativité de jeunes entrepreneurs, souvent des locaux. Le dynamisme du lieu, à quelques kilomètres du centre ville, est palpable dès qu’on y pose un pied. Andrew nous accueille enthousiaste, fier de nous présenter la Distillery 031.

031 est l’indicatif de Durban, même si aujourd’hui la plupart des habitants n’utilisent presque plus une ligne fixe, le rappel à sa ville était essentiel pour Andrew Rall et l’identité de sa marque.
031 est l’indicatif de Durban, même si aujourd’hui la plupart des habitants n’utilisent presque plus une ligne fixe, le rappel à sa ville était essentiel pour Andrew Rall et l’identité de sa marque. Distillery 031

«  Mon voyage à la découverte des spiritueux a commencé à l’université, quand j’ai appris à boire ! plaisante Andrew Rall lors d’une dégustation de liqueurs. J’ai passé du temps en Ecosse et c’est là bas que je suis entré en contact direct avec la distillation ». L’idée d’ouvrir une distillerie, l’une des premières en Afrique du Sud, lui est venue  une fois rentré en Afrique lorsqu’il assistait à un festival de musique au Cap avec des amis. « Ici, en 2008, on ne connaissait presque rien sur ce métier. J’étais prêt à tout apprendre. » Pour se préparer il se rend alors au Tennessee, chez Jack Daniel’s ; très vite, il voit son hobby se transformer en profession. La Distillery 031 ouvre officiellement ses portes en 2014 et depuis il partage ses journées entre les laboratoires, où il s’amuse à expérimenter de nouvelles recettes, les réunions avec ses équipes et les inévitables tâches administratives.

Andrew Rall, fondateur de la Distillery 031.
Andrew Rall, fondateur de la Distillery 031. Distillery 031

Démarrer son business dans un entrepôt délassé loin du centre, une bonne idée, rentable surtout, qui a cependant mis du temps avant de se mettre en place. « Il nous a fallu deux ans avant d’obtenir une licence pour vendre de l’alcool. Quand nous avons commencé notre activité commerciale il n’y avait que trois autres distilleries artisanales en Afrique du Sud. Ça été une sacrée aventure ! » se souvient le père d’un bébé de 11 mois qui aime entamer ses journées par une session matinale de surf. Mais les dernières années ont été consacrées presque exclusivement à son business : la formation du personnel autant que la recherche des équipements et des matières premières. « Quand nous avons commencé, les habitants de Durban connaissaient très peu l’univers des liqueurs, nous les avons éduqués afin qu’ils apprécient la qualité de nos spiritueux », affirme-t-il fièrement.

La Distillery 031 est aussi un bar et restaurant où l’on organise des dégustations privées.
La Distillery 031 est aussi un bar et restaurant où l’on organise des dégustations privées. Giovanna Castelli

La quête de financements pour monter un business qui n’existait pas, ou peu, auparavant en Afrique du Sud a également été un challenge. Les investisseurs avaient du mal à y voir leur profit. Des difficultés se sont aussi présentées au niveau de la distribution : « Garantir une distribution efficace n’était pas simple car notre système logistique et nos infrastructures ne sont pas encore comparables à ceux des grosses multinationales continue Andrew mais tous les défis que nous avons relevé ont contribué à rendre notre aventure encore plus stimulante. Maintenant en Afrique du Sud on peut compter presque 100 marques différentes de gin artisanal. Je sens que l’intérêt pour les spiritueux artisanaux continuera à augmenter. Le gin restera, bien entendu, très populaire, mais les distilleries artisanales se spécialiseront de plus en plus dans la production d’autres liqueurs tels que le rhum, l’agave et le whisky. ». Sa distillerie n’a pas l’air de vouloir s’arrêter là : avec une production d’environ 3000 bouteilles par mois, la croissance est exponentielle aussi grâce aux premières commandes internationales qui commencent à arriver.

Andrew plastronne : « Durban explose grâce à des initiatives comme la notre ». Jonas, jeune entrepreneur sud-africain d’origine italienne partage le même avis. « En exportant ses liqueurs dans tout le pays et dans le monde entier Andrew est notre ambassadeur. Durban dépend de businessmen comme lui ». Difficile de ne pas se laisser convaincre par cette belle réussite qui est en train de changer et inspirer la ville entière.

Le processus de distillation s’affiche aux murs.
Le processus de distillation s’affiche aux murs. Distillery 031

Les spiritueux de la Distillery 031

Distillery 031, Durban.

031 Vodka : produite à partir du sucre de canne Mélasse, cette vodka aux notes citronnées et caramélisées est à siroter calmement.

Agua Zulu Cachaça : C’est la première cachaça produite en Afrique du Sud, aux extraits de sucre de canne fabriqué par des paysans zulus.

Ancestors Absinthe : un absinthe qui sent la menthe et les herbes botaniques indigènes, comme l’African wormwood. Un liqueur qui rend hommage à la tradition zulu.

Durban Dry Gin : un gin aromatisé au coriandre et à la rose qui vous transportera dans un forêt toscane odorant. C’est le meilleur gin d’Afrique du Sud en 2017.

Bay of Plenty Rhum : à venir ! 

Distillery 031
2é étage,
The Foundry, 43 Station Drive, Durban
www.distillery031.com

The good concept store A découvrir dans le concept store