Le leader mondial du drone DJI vient de sortir un nouveau modèle. Format de poche, navigation simplifiée… De quoi conquérir un nouveau public ? The Good Life était à Monaco lors de sa présentation.

Interface de pilotage complexes, fragilité des composants, législation de plus en plus contraignante… Les drones ont conquis les professionnels de l’image, de la maintenance et de l’agriculture mais les particuliers lui résistent encore. En attendant les annonces à venir du fabricant français Parrot, le leader mondial chinois DJI vient d’annoncer la sortie du Mavic Air, un modèle qui vise les amoureux de photo et vidéo, qu’ils soient geeks ou non.

DJI vise le grand public avec un drone accessible.
DJI vise le grand public avec un drone accessible. DR

Le Mavic Air débarque le 28 janvier sur le marché européen avec de sérieux arguments.

Son design, d’abord, avec des ailes escamotables qui permettent de le faire tenir dans un petit sac. Son poids est à l’avenant, seulement 430 g, ce qui le rend plus maniable mais aussi plus sensible au vent. Mais tant qu’il souffle à moins de 36 km/h, ce n’est pas vraiment un problème. Le Mavic Air est en effet couvert de caméras qui le rendent capable de se repérer en temps réel dans son environnement et ainsi de se maintenir en cas de bourrasque et même de contourner les obstacles qui se présentent sur sa trajectoire.

Les ailes escamotables du DJI Mavic Air.
Les ailes escamotables du DJI Mavic Air. DR

Mais c’est surtout le pilotage et la prise de vue automatiques qui rendent ce modèle accessible aux débutants. L’intelligence artificielle du drône lui permet de repérer les humains et les animaux présents dans le champ de sa caméra (jusqu’à 16 sujets simultanément) pour mieux les cadrer, voire les suivre automatiquement.

Six modes de « dronie » (mais si, un selfie pris par un drône !) sont disponibles. Le Mavic Air peut imiter les travellings par hélicoptère des films hollywoodiens en suivant des mouvements de caméra prédéfinis.

Un « dronie » pris avec le Mavic Air.
Un « dronie » pris avec le Mavic Air. DR

Il est aussi possible de le commander avec des gestes : il suffit alors de placer la paume face à sa caméra pour prendre son contrôle. D’un geste, on le fait tourner autour de soi, s’éloigner, monter dans les airs et, bien sûr, prendre photos et vidéos. Le Mavic Air est aussi capable de vous suivre dans vos déplacements…

Pour éviter que l’image ne tremble, l’appareil photo est placé dans une nacelle stabilisée sur trois axes. Doté d’un objectif équivalent 24 mm, il peut capturer une large scène en photo (12 Mpx) ou vidéo (4K à 30 images/seconde). Un nouveau mode rend le drone capable de reproduire un cliché panoramique en assemblant les photos qu’il a prises depuis un point précis.

Un cliché panoramique de Monaco, capturé lors de la présentation du drone par DJI.
Un cliché panoramique de Monaco, capturé lors de la présentation du drone par DJI. DR

L’appareil peut voler jusqu’à 21 min avec une batterie et sa télécommande est efficace jusqu’à 4 km de distance. Dans ce cas, à moins d’avoir une excellente vue, on utilisera les DJI Googles, un casque de réalité virtuelle qui vous met dans la peau du pilote…

DJI, Mavic Air, 849 €. Disponible en noir, blanc et rouge.


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store