Un boutique-hôtel stylé, un rooftop vert et secret, un (délicieux) concept-restaurant... The Good Life a sélectionné quelques adresses qui rendront votre séjour dans le « Brooklyn » d’Afrique du Sud inoubliable.

Où dormir à Joburg ?

  • Notre hôtel coup de cœur : Hallmark House. Un boutique-hôtel branché ouvrait ses portes en janvier 2017 dans l’un des quartiers les plus hype de Joburg. Ce bâtiment de 16 étages noir comme du charbon sert également de complexe résidentiel, et est la preuve que le quartier Maboneng Precinct n’arrête pas de se revitaliser. Cela grâce aux équipes de Propertuity Development Company qui l’ont fait aménager par l’Anglo-Ghanéen David Adjaye. Les terrasses des chambres spacieuses sont équipées de balançoires sur lesquelles on peut s’abandonner en fin de journée, les salles de bains disposent d’une immense baignoire véritable invitation à la détente… Dans chaque espace l’archi-star a su combiner l’esthétisme africain à la vision contemporaine à la perfection. Quant au Marabi, le restaurant-speakeasy dans lequel on arrive par un dédale d’escaliers au sous-sol de l’hôtel, c’est le lieu pour les retrouvailles de la jet set internationale dont Joburg avait besoin. Stylé.

    Hallmark House Hotel, Maboneng.
    Hallmark House Hotel, Maboneng.

    54 Siemert Rd, New Doornfontein
    Tél. +27 11 402 0220
    www.hallmarkhouse.website


  • Quoi d’autre ?

    Toujours à Maboneng, artistes et photographes aiment séjourner au 12 Decades Art Hotel, parfois en échange d’une œuvre d’art. Cet hôtel qui sert aussi de hub créatif rend hommage à l’histoire de la ville de 1886 à 2006. Ici, chaque chambre est dessinée et aménagée par un artiste sud-africain. A Joburg, il y a aussi la possibilité de dormir dans celle qui fut l’habitation de Gandhi de 1908 jusqu’à fin 1909. La Satyagraha House est à la fois un musée inspirant et, grâce à Voyageurs du Monde, une maison d’hôtes calme, chic et zen pour une poignée de visiteurs. Quant aux businessmen, ils opteront probablement pour The Residence Boutique Hotel, un 5 étoiles de charme avantageusement situé à Houghton, le quartier de l’ancien président Nelson Mandela.

    Pratique

    Air France

    Le vol : Johannesburg est desservie depuis Paris, sans escale, par Air France.

    Le site de l’office de tourisme sud-africain country.southafrica.net/country/fr

 

Où manger à Joburg ?

  • Notre resto coup de cœur : Marble. Un concept-restaurant, auquel on accède par un imposant escalier extérieur, où vivre « la quintessence de la cuisine sud-africaine, avec une attention particulière au feu », voici comment chef David Higgs définit son dernier bijou à Rosebank, quartier branché-arty au nord de la ville. Avec sa cuisine il rend hommage à la tradition des « Brais », les très célèbres barbecues sud-africains dans des vastes espaces finement aménagés avec du mobilier contemporain et des œuvres d’art contemporaines pointues. Plus qu’un restaurant, le Marble est une référence pour ses plats à base de viande, légumes et poisson exclusivement cuits au feu et son exhaustive sélection de vins. Les délicieux cocktails du bar sont à siroter sur la terrasse au coucher de soleil. Expérience à la fois sophistiquée et décontractée fortement conseillée. En flammes. 
La cuisine ouverte du Marble, à Rosebank.
La cuisine ouverte du Marble, à Rosebank.

Trumpet on Keyes, 19 Keyes Ave, Rosebank
Tél. +27 10 594 5550
marble.restaurant


  • Quoi d’autre ?

Au DW13, il ne faut pas se laisser décourager par la vue sur le parking d’un shopping mall ni par les températures glaciales de la clim, car on y goûte une cuisine créative dont les saveurs seront difficiles à oublier. On pourra explorer l’inconnu et (re)tester des plats traditionnels comme du porc rôti au fenouil avec lentilles et gélatine d’abricots. Plus décontracté, Urbanologi est le restaurant de la brasserie Mad Giant, situé dans un ancien entrepôt du 1 Fox Precinct, à la cuisine « urbangardiste » à base de tapas, plats japonais et spécialités sud-africaines. A tester, le tataki de gibier avec une pinte de IPA artisanale. Mais, si on est à la recherche d’un marché avec des spécialités locales (dont des sandwichs au steak sont à tomber) et du monde entier (de la paella aux falafels jusqu’aux currys indiens) à savourer sur un rooftop ensoleillé avec DJ set, il faudra attendre le samedi matin pour se rendre au Neighborgoods Market de Braamfontein. Attention, il ferme à 15h00.

 

Où prendre un verre à Joburg ?

Notre bar coup de cœur : The Living Room. Johannesburg est mondialement connue pour ses rooftops à la vue imprenable. Il y en a un, en haut du toit du Main Change Bulding, qui cache une véritable jungle urbaine qui se veut éco-responsable. The Living Room est l’endroit où se rendre pour un Sundowner (apéro au coucher du soleil), avec vue sur la skyline de la ville depuis Maboneng. Le soir, sirotez un « Hello Aloe » ou un Pinapple Express et abandonnez-vous au rythme de la musique, souvent live. Le jour, on y vient volontier pour un déjeuner healthy accompagné d’un smoothie énergisant. Forêt tropical. 

The Living Room, à Maboneng, Joburg.
The Living Room, à Maboneng, Joburg.

Main Change Building, 20 Kruger Street
Tél. +27 84 529 9006
www.livingroomjozi.co.za


  • Quoi d’autre ?

The Orbit, est un bar (et bistro) dans le quartier dynamique de Braamfontein qui sert de plateforme d’expression pour les jazzmans : Marcus Wyatt, Carlo Mombeli, Siya Makuzeni, Feya Faku, Kesivan Naidoo, Kyle Shepard , Benjamin Jephta, Herbie Tsoali… Le jazz sud-africain est en plein boom ! Plus à nord, Melville est une banlieue bohémienne où artistes et musiciens cherchent refuge depuis des décennies. Tous les mois, des nouveaux bars et restaurants y ouvrent leurs portes. La Santa Muerte, petite sœur du Hell’s Kitchen, à côté ou le Bread & Roses Café  idéal pour se détendre avec une partie d’échecs en terrasse  sont les favoris de The Good Life. Enfin, les Sud-Africains aiment se donner rendez-vous au centre commercial pour faire du shopping. Après l’avoir testée en personne, façon haut-de-gamme, on s’offre un verre au San Deck le rooftop du mall de Sandton, quartier d’affaires truffé de tours et gratte-ciel.

 

Lieux iconiques et spots insolites

  • Avec quelques heures de plus : Pretoria est la capitale administrative du pays. Peuplée de presque 1 million d’habitants, elle est aussi connue comme la ville des Jacarandas. A une cinquantaine de kilomètres de Johannesburg, on y passe une demi-journée pour visiter le centre (attention, la Church Square est actuellement en travaux), s’offrir du fast food dans le mall de Hatfield, le quartier étudiant qui bouge, et visiter le Voortrekker Monument. Inauguré en 1949, ce majestueux mémorial rend hommage aux pionniers boers qui partent du Cap pour s’implanter dans les régions à l’intérieur du pays dans la première moitié du XIXe siècle. Une façon efficace pour en savoir plus sur l’histoire de l’Afrique du Sud. Sur la route de retour vers Joburg, on s’arrête à Kramerville, chez Kathy’s Place, pour prendre un verre entouré par un mix d’objets insolites et une déco vintage locale que l’on peut acheter dans l’énorme dépôt au rez-de-chaussée. Escapade historique.
Pretoria vue du Voortrekker Monument.
Pretoria vue du Voortrekker Monument. Giovanna Castelli

  • Quoi d’autre ?

    Si une visite aux galeries d’art de Rosebank (Circa & Everard Read, Gallery MOMO ou la Kim Sacks Gallery pour des céramiques contemporaines) permettra de découvrir quelques artistes locaux émergents, ceux qui préfèrent les musées trouveront leur bonheur au Wits Arts Museum, un musée universitaire qui abrite des expositions photographiques parfois inattendues dans le quartier branché de Braamfontein, ou encore à l’incontournable et touchant Musée de l’apartheid. Visite obligée.

 

The Good Spots Destination Johannesburg