idha-lindhag - At Six

Stockholm city guide : les adresses à ne pas rater

The Good Life vous donne les adresses qui font bouger Stockholm, des passages obligés aux lieux plus confidentiels. Hôtels, restaurants et bars : tout pour profiter d'un séjour dans la dynamique capitale suédoise.

Où dormir à Stockholm ? 

  • Hobo Le Hobo, avec son voisin l’At Six, est le premier acte de la revitalisation de cette zone délaissée (pourtant bien placée) du centre de Stockholm. Ce périmètre, qui comprend un centre commercial, des bureaux et maintenant deux hôtels, a été rebaptisé Urban Escape Stockholm par son promoteur immobilier, AMF Fastigheter. Ce Hobo est totalement dans la mouvance d’une hôtellerie cool qui s’est débarrassée du superflu pour offrir des prix serrés en même temps qu’une expérience totale. Il n’y a, par exemple, pas de téléphone dans les chambres et certains services sont réduits, mais l’aménagement rationnel est malin et fun, sans toutefois compromettre le confort. Un petit déjeuner top, des plats sympas et de bons cocktails sont servis dans le bar-restaurant animé de good vibes du matin au soir (tard). Décontracté.
Stockholm, les hôtels : Hobo.
Stockholm, les hôtels : Hobo. Idha Lindhag

Hobo, Brunkebergstorg 4.
Tél. +46 8 578 827 00.
www.hobo.se

  • At Six Sans être sectaire, si le Hobo s’adresse à une clientèle plutôt jeune, l’At Six est quant à lui destiné à une clientèle plus aisée, qui désire davantage de services et de luxe. Le ton est donné dès l’entrée, avec une œuvre impressionnante signée par le Catalan Jaume Plensa : une tête de marbre géante plantée dans l’escalier. Le design, conçu par l’agence londonienne Universal Design Studio, mise sur des matières nobles mais sobres, déclinées dans des teintes sombres dans les chambres. Un grand restaurant, un bar, une terrasse et de vastes espaces de réunions complètent la proposition. Design.
Stockholm, les hôtels : le bar du At Six.
Stockholm, les hôtels : le bar du At Six. Idha Lindhag

At Six, Brunkebergstorg 6.
Tél. +46 8 578 828 00.
www.hotelatsix.com

 

  • Ett Hem Adresse confidentielle nichée au cœur d’un quartier résidentiel, l’Ett Hem ne se laisse pas approcher facilement. Déjà faut-il pouvoir y réserver une chambre parmi la dizaine de disponibles. Ensuite, il faut sonner à la porte afin d’accéder à cette belle demeure avec jardin construite en 1910. La récompense est à la hauteur, car on s’y sent comme invité dans une maison particulière qui, de surcroît, est décorée avec esprit par la célèbre décoratrice anglaise ultrachic Ilse Crawford. Le petit déjeuner se prend dans la cuisine, le déjeuner, dans la véranda, le thé ou l’apéro, dans le salon, autour du piano. Au sous-sol, se trouve un espace bien-être, avec équipement Technogym, sauna et salle de relaxation agrémentée d’une grande pierre chaude. Notre meilleur hôtel. Intimiste.
Le salon du Ett Hem.
Le salon du Ett Hem. Idha Lindhag

Ett Hem, Sköldungagatan 2.
Tél. +46 8 200 590.
www.etthem.se

 

  • HayMarket by Scandic Greta Garbo a travaillé dans ce bâtiment qui fut longtemps un grand magasin et qui est devenu, en mai 2016, après un énorme chantier de rénovation, un hôtel de la chaîne Scandic. Un de plus dans la ville, qui en compte déjà beaucoup, mais celui-ci est le premier hôtel signature du groupe. En hommage à la star et à l’époque glorieuse du bâtiment, l’hôtel a dédié sa déco au cinéma et au glamour des années 20. Un décor créé de toutes pièces, car presque rien n’a subsisté de cette époque. Du doré, du rose, du turquoise et du vert canard pour le lobby et le bar à cocktails Americain, des teintes plus douces pour le Gretas, le restaurant en service continu de l’hôtel. Même ambiance glamour dans les chambres : papier peint graphique, salles de bains noir et blanc, avec moult mosaïques, textures et détails – loin de ce qu’on imagine du design scandinave. Glamour.
L’hôtel HayMarket by Scandic.
L’hôtel HayMarket by Scandic. Idha Lindhag

HayMarket by Scandic, Hötorget 13-15.
Tél. +46 8 517 267 00.
www.scandichotels.com

 

  • Skeppsholmen Hotel Cette ancienne caserne militaire offre l’expérience hôtelière la plus dépaysante de la ville. Située sur une île au milieu d’un parc, elle est accessible en quelques minutes, à pied, en voiture ou en ferry depuis le centre-ville ou la partie sud (Södermalm) de Stockholm. Le très long bâtiment historique, construit entre 1699 et 1702, a été transformé en hôtel design par le groupe Nobis, en 2010, avec la contribution du cabinet d’architectes d’intérieur Claesson Koivisto Rune. Les chambres sont claires et agréables et, malgré les contraintes inhérentes au bâtiment classé monument historique, les designers ont réussi à optimiser les espaces tout en leur donnant un vrai cachet scandinave. Les sportifs y trouveront un court de tennis, et même un accès à l’eau, car on peut se baigner sans problème dans l’archipel. Dépaysant.
Stockholm, les hôtels : Skeppsholmen Hotel.
Stockholm, les hôtels : Skeppsholmen Hotel. Idha Lindhag

Skeppsholmen Hotel, Gröna Gangen 1.
Tél. +46 8 407 23 00.
www.hotelskeppsholmen.se

Pratique

Air France
  • Y aller :

Air France assure 3 vols quotidiens Paris–Stockholm, à partir de 130 € l’aller-retour en Economy et de 500 € en Business. La meilleure façon de rejoindre Stockholm depuis l’aéroport est de prendre l’Arlanda Express, situé juste en dessus de l’aérogare, qui rejoint la ville en 20 min (29 € l’aller simple, 56 € l’aller-retour). Départ toutes les 15 min.

  • Se renseigner :

www.visitstockholm.com
www.visitsweden.com.

 

Où manger à Stockholm ? 

  • Oaxen Sur l’île de Djurgarden (à deux pas du musée Abba), le chef Magnus Ek a installé son petit domaine culinaire, juste au bord de l’eau. D’un côté l’Oaxen Slip, grand bistrot suédois proposant une terrasse et une carte où tout fait envie: crevettes, harengs, poissons fumés, king crab, morue, lapin entier à partager, toujours accompagnés d’une petite sauce qui n’est jamais banale. De l’autre, plus confidentiel et en prise directe avec la cuisine, l’Oaxen Krog, où l’on part pour une aventure gastronomique en 10 plats. Une cuisine clairement nordique, où les langoustines, l’agneau, le maquereau, la morue, le canard dialoguent avec l’acidulé, le fumé, le iodé, le fermenté, mais toujours avec délicatesse et sans provocation. Iodé. 
Stockholm, les restaurants : Oaxen.
Stockholm, les restaurants : Oaxen. Idha Lindhag

Oaxen, Beckholmsvägen 26.
Tél. +46 8 551 531 05.
www.oaxen.com

  • Gastrologik Jacob Holmström et Anton Bjuhr ont ouvert leur restaurant en 2011, après des années passées dans les cuisines de grands chefs (L’Astrance, Pierre Gagnaire, Mathias Dahlgren). Le lieu est magnifique et, surtout, tout ici est cohérent : le design, le service et, bien sûr, la cuisine. Le menu, imposé, est parfaitement équilibré, composé de plats qui sont à la fois d’une grande beauté – tartelette aux asperges, crevette crues au foin – et d’une grande clarté dans les saveurs – maquereau et concombre, plie cuite au beurre parfumé de pin, porc enveloppé dans une feuille d’algue. La rencontre réussie entre élégance et simplicité. Juste à côté se trouve Speceriet, la table relaxe des chefs, idéale pour le déjeuner. Harmonieux.
Le chefs Jacob Holmström et Anton Bjuhr du Gastrologik.
Le chefs Jacob Holmström et Anton Bjuhr du Gastrologik. Idha Lindhag

Gastrologik, Artillerigatan 14.
Tél. +46 8 662 30 60.
www.gastrologik.se

 

  • Rutabaga Le chef Mathias Dahlgren, l’un des plus célèbres de Stockholm, a rendu ses 2 macarons Michelin et a transformé son restaurant gastronomique en un espace plus décontracté, avec de grandes tables en bois clair surmontées d’une rangée de lampes suspendues. Mais le principal changement concerne la carte : le chef a décidé de n’y présenter que des légumes. Une carte végétale (avec néanmoins des œufs et des produits laitiers) où le vert s’exprime dans tous les registres possibles, dialoguant avec les fruits, les herbes fraîches, le citron, le beurre noisette, la crème aigre, les noix, les épices… Végétal.
Le restaurant Rutabaga.
Le restaurant Rutabaga. Idha Lindhag

Rutabaga, Södra Blasieholmshamnen 6.
Tél. +46 8 679 35 84.
rutabaga 

  • Ekstedt Ce qui frappe en entrant chez Ekstedt, outre le magnifique décor, c’est l’odeur de feu de bois. Ce qui n’a rien d’incongru, puisqu’il est ici à la base de la cuisine. Non pas dans une version barbecue primaire et virile, mais dans une version raffinée, maîtrisée, avec des saveurs préservées qui ne laissent dans la bouche que le seul goût de fumé. Cela débute avec un petit taco version suédoise au cœur de renne et champignon, et se poursuit avec un détonnant accord terre-mer mêlant huître et gras de bœuf, un turbot au genièvre ou un porc à la crème de navet. Une expérience à choisir, selon l’appétit, en 4 ou 6 plats. Fumé.
Le restaurant Ekstedt.
Le restaurant Ekstedt. Idha Lindhag

Ekstedt, Humlegardsgatan 17.
Tél. +46 8 611 12 10.
www.ekstedt.nu

 

  • Woodstockholm A première vue, il s’agit d’un restaurant comme un autre, sympa et bien situé au coin d’un petit square dans le quartier branché de Södermalm. Une salle toute blanche, une cuisine dont on aperçoit l’activité, de bons plats et une chouette ambiance. Mais Woodstockholm est plus que cela, car c’est aussi le showroom informel d’un éditeur de design : tout le mobilier du restaurant est à vendre ou à commander. Une petite salle adjacente est dédiée à la dégustation du vin et, là aussi, les lampes et les chaises suspendues au plafond sont en représentation. Hybride.
Le restaurant-concept-store Woodstockholm.
Le restaurant-concept-store Woodstockholm. Idha Lindhag

Woodstockholm, Mosebacke Torg 9.
Tél. +46 8 369 399.
www.woodstockholm.com

 

  • Teatern Ce n’est pas dans le plus joli quartier de Stockholm. De plus, ce « théâtre gastronomique » est situé au cœur d’un centre commercial sans aucun intérêt. Alors, pourquoi visiter ce food court ? Parce que s’y trouvent les kiosques de quelques-uns des meilleurs chefs suédois. A commencer par le cultissime Magnus Nilsson (chef du mythique Fäviken Magasinet), qui y propose, entre autres, son fameux tunnbrödsrulle : une grosse crêpe de blé et de seigle garnie d’une saucisse et de purée de pommes de terre. A tester également : les ramens parfaits du duo Adam Dahlberg & Albin Wessman. Le tout à consommer dans un cadre au design très soigné, avec des estrades en amphithéâtre où l’on s’assoit côte à côte pour encore mieux profiter du spectacle. Insoupçonnable.
Le restaurant Teatren.
Le restaurant Teatren. Idha Lindhag

Ringen Centrum. Götgatan 100, Skanstull.
Tél. +46 8 696 30 31.
www.ringencentrum.se

 

Où prendre un verre à Stockholm ? 

  • Tweed Pour entrer chez Tweed, il faut franchir la porte d’un hôtel sans grand intérêt de Gamla Stan, longer la réception, tourner à gauche, et là se dévoile un grand bar avec des fauteuils profonds et, surtout, une carte de cocktails bien ficelée. Elle est signée Hampus Thunholm, membre du collectif Bottles, un groupe de bartenders qui font bouger Stockholm.  Au menu, une déclinaison de gin tonics, des classiques (bien) revisités et une impressionnante liste de spiritueux. Pour grignoter : minicarte de charcuteries, olives… Créatif.
Le bar Tweed.
Le bar Tweed. Idha Lindhag

Tweed, Lilla Nygatan 5.
Tél. +46 8 506 400 82.
www.tweedbar.se

  • Corner Club C’est l’un des établissements du chef Björn Frantzén. Il est situé au niveau de la rue, juste au-dessus du Flying Elk, gastropub tout aussi recommandable. C’est avant tout pour les cocktails que l’on vient ici, des mix très fins, conçus par une bar manager canadienne, Kaitlin Wilkes. Le Turning Japanese (saké, whisky, Campari) ou le Last Word (gin, citron vert, marasquin et Chartreuse) sont à déguster dans l’intimité de la salle arrière ou sur la longue banquette qui borde les fenêtres. Raffiné.
Le Corner Club a été conçu par une bar manager canadienne.
Le Corner Club a été conçu par une bar manager canadienne. Idha Lindhag

Corner Club, Lilla Nygatan 16.
Tél. +46 8 208 583.
www.cornerclub.se

  • Folii Les Suédois sont de grands amateurs de vins, comme en témoigne la qualité des cartes au restaurant. Ici, la carte est belle, sans être fastidieuse, et l’offre au verre, quasi sans limite (grâce au système Coravin). Ouvert début 2017 par Béatrice Becher et Jonas Sandberg, jeunes sommeliers déjà expérimentés (Sturehof, Fäviken Magasinet), ce lieu est vite devenu un repaire d’amateurs éclairés. Dès 16h, au son des vinyles, on prend un verre accompagné de snacks wine friendly. En marge de Nytorget. Connaisseur.
Le bar Folii.
Le bar Folii. Idha Lindhag

Folii, Erstagatan 21.
www.folii.se

The Good Spots Destination Stockholm