Un nouveau musée, une Frenchie récompensée, des tours mixtes dans les quartiers d’affaires, un Praemium Imperiale espagnol : aperçu de l’actualité architecturale en cette fin d’année.

Architecture : alors, quoi de neuf ?

  • Habiter la Défense Cela faisait une trentaine d’années qu’il n’y avait pas eu de logements construits à la Défense. Afin de réinjecter de la vie dans le quartier d’affaires en mal de mixité, l’Établissement public d’aménagement de la Défense Seine Arche (Epadesa) s’est engagé dans la réalisation de programmes immobiliers afin de doper l’offre en matière d’habitat : 5 000 logements neufs sont attendus d’ici à 2030. Pour le compte de Nexity, l’architecte Louis Paillard a amorcé cette dynamique nouvelle avec la construction d’une tour de 50 m superposant 113 appartements et 169 logements étudiants. Situé derrière l’Arche de la Défense, le bâtiment puise notamment son originalité dans une façade pixelisée en aluminium anodisé perforé.
La future tour d’habitation de Louis Paillard à la Défense.
La future tour d’habitation de Louis Paillard à la Défense. Guillaume Guérin
  • Cocorico ! Manuelle Gautrand vient d’être distinguée par le European Prize for Architecture remis par The European Centre et The Chicago Athenaeum. C’est la première architecte française, mais aussi la première femme, à recevoir ce prix. Présidente de l’Académie d’architecture qu’elle a largement contribué à dépoussiérer, elle défend la dimension plastique de ses bâtiments, toujours hauts en couleur afin de « réinventer la ville ». Parmi ses réalisations, le cinéma Gaumont Alésia et la Gaîté lyrique, à Paris, ou encore le musée LaM, à Villeneuve-d’Ascq.
La Française Manuelle Gautrand a remporté le European Prize for Architecture.
La Française Manuelle Gautrand a remporté le European Prize for Architecture. Studio Gaudin Ramet
  • Patrimoine et modernité On ne présente plus Christian de Portzamparc, mais on connaît moins son épouse, Elizabeth, également architecte et urbaniste. Fin août, elle a livré le Musée de la romanité, à Nîmes, situé à deux pas des arènes. De fait, le dialogue entre histoire et contemporanéité était l’enjeu de ce projet. A la massivité des pierres antiques répond une enveloppe légère en verre sérigraphié, dont le dessin est inspiré des collections du musée. L’ouverture de cette icône vient renforcer la candidature de Nîmes à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.
Le Musée de la romanité, à Nîmes.
Le Musée de la romanité, à Nîmes. Serge Urvoy
  • Praemium Imperiale En cette fin d’année, la Japan Art Association a remis ses prix annuels dans cinq disciplines, parmi lesquelles l’ architecture. A 80 ans, Rafael Moneo est l’heureux récipiendaire de cette distinction. L’architecte espagnol, qui avait déjà reçu le prix Pritzker en 1996, a notamment réalisé la gare d’Atocha (1992) et l’extension du Prado (2007), à Madrid, ou encore la Fondation Miró, à Palma de Majorque (1992). Son prix lui a été remis en octobre, à Tokyo, assorti d’une dotation de 5 M ¥.
Rafael Moneo dans son studio à Madrid, 2017.
Rafael Moneo dans son studio à Madrid, 2017. The Japan Art Association/The Sankei Shimbun
  • Mixité néerlandaise Les Néerlandais de MVRDV ont annoncé le coup d’envoi d’un chantier d’envergure qu’ils mènent à Amsterdam. Dans le quartier d’affaires international de Zuidas, entre centre-ville et aéroport, l’agence de Winy Maas construit un bâtiment de 75 000 m² mêlant appartements, bureaux et activités commerciales et culturelles. Malgré des dimensions généreuses, l’échelle humaine est au cœur de « Valley », un nom choisi en raison de l’architecture en terrasses des trois tours qui composent l’ensemble. La part belle a été faite à la végétalisation, signée Piet Oudolf, qui a fait en sorte que le bâtiment soit verdoyant toute l’année. Livraison prévue en 2021.
Valley, par MVRDV.
Valley, par MVRDV. MVRDV

The good concept store A découvrir dans le concept store