La ville de Turin s'est accaparée une place de renom sur la scène de l'art contemporain de la Botte. Cette ville bourgeoise et aristocratique n'hésite pas à bousculer les tendances et se débarrasser d'un certain classicisme pour faire preuve d'un dynamisme étonnant.

Tour d’horizon de trois adresses à Turin pour y découvrir son art contemporain.

 

  1. Galleria Franco Noero, TurinFranco Noero est à la tête d’un cheptel de stars internationales (Mike Nelson, Sam Falls, Francesco Vezzoli…) qu’il expose dans deux espaces très différents. L’un, de facture industrielle, est situé dans le quartier en expansion de Barriera ; l’autre est logé dans un édifice historique qui donne sur la superbe place Carignano. Inutile de dire que présenter les photos de Robert Mapplethorpe ou les installations de Simon Starling, sous d’exquis plafonds peints du XVIIIe siècle, a de la gueule.
Le très puissant galeriste Franco Noero expose des stars internationales de l’art contemporain dans deux espaces très différents. L’un, de facture industrielle, est un ancien atelier de réparation automobile situé dans le quartier en expansion de Barriera.
Le très puissant galeriste Franco Noero expose des stars internationales de l’art contemporain dans deux espaces très différents. L’un, de facture industrielle, est un ancien atelier de réparation automobile situé dans le quartier en expansion de Barriera. Germana Lavagna

Via Mottalciata 10/B10154.

Le second est établi dans un édifice historique qui donne sur la superbe place Carignano, dans le centre de Turin.
Le second est établi dans un édifice historique qui donne sur la superbe place Carignano, dans le centre de Turin. Germana Lavagna

Piazza Carignano, 210.
www.franconoero.com

 

2. Guido Costa project, Turin

Cachée dans une cour, au sein d’une ancienne usine de lithographie, la galerie existe depuis la fin des années 90 et représente des pointures telles que Nan Goldin, Boris Mikhailov ou Miroslav Tichy, ainsi qu’une nouvelle génération d’artistes italiens. L’histoire de l’art contemporain en Italie s’est construite grâce à des visionnaires comme Guido Costa qui a plus la stature d’un utopiste et d’un penseur que d’un marchand.

Galerie Guido Costa Project : Robert Kusmirowski, Uher-C, 2008, installation view.
Galerie Guido Costa Project : Robert Kusmirowski, Uher-C, 2008, installation view. Photo courtesy of Guido Costa Project

Via Mazzini, 24.
www.guidocostaprojects.com

 

3. Norma Mangione Gallery, Turin

Fille du peintre turinois Salvo Mangione, Norma Mangione a ouvert sa galerie, en 2009, dans une ancienne boutique d’antiquaire, avec vue sur le Pô. Elle incarne la nouvelle génération de galeristes à Turin et représente, à ce titre, de jeunes artistes tels que la Londonienne Ruth Proctor ou le Berlinois Raphael Danke, qui sont des valeurs montantes. En ce moment à la galerie et jusqu’au 28 octobre, l’exposition Corners/In Between.

Norma Mangione Gallery.
Norma Mangione Gallery. photo courtesy Norma Mangione Gallery

Via Matteo Pescatore, 17.
www.normamangione.com

La photographie aussi

Après s’être positionnée sur le segment de l’art contemporain, Turin s’est ouverte récemment à la photographie avec Camera, un centre photographique qui a été inauguré au printemps 2016 dans une ancienne école. Il est dirigé par Walter Guadagnini, l’ancien directeur du musée d’art moderne et contemporain de Modène, la Galleria Civica. Cette nouvelle structure ne possède pas de collections mais elle dispose de vastes espaces agencés le long d’un couloir qui desservait autrefois les salles de classe. La programmation vise tous les publics puisqu’à l’exposition pointue consacrée à Erik Kessels, présentée cet été, succède, cet automne jusqu’au 13 janvier, un accrochage sur les paparazzi. Le lieu est agrémenté d’un comptoir Leica (il faut bien vivre), d’un café et d’une bonne librairie.

Camera
Via delle Rosine 18.
Tél. +39 011 088 1150.
www.camera.to