Hôtels incontournables qui se font arty, restaurants à tomber, bars conviviaux, concept-stores inattendus… Firenze regorge de lieux cool et branchés, ou délicieusement authentiques. Voici le good mix de The Good Life.

Où dormir à Florence ? 

  • Notre hôtel coup de cœur : Belmond Villa San Michele, le charme des collines

À une dizaine de kilomètres de Florence, sur une des collines du parc de Montececeri – si cher à Léonard de Vinci pour ses expérimentations de machines volantes –, la charmante Villa San Michele a vécu plusieurs vies. Si au XVIe siècle, elle s’imposait comme monastère, forteresse de moines et sœurs jusqu’au XIXe siècle, ce n’est qu’en 1982 – tout en passant par une « phase » de maison rurale privée – qu’elle commence à jouer la carte d’hôtel de luxe, avec l’acquisition de l’ex-groupe Orient-Express Hotels (aujourd’hui Belmond). De mars à novembre, ses portes ouvrent dans le village de Fiesole pour offrir une expérience inoubliable à ses hôtes, souvent en quête de repos et privacy. Benvenuti !

La façade imposante de la Villa San Michele est attribuée selon certains à Michel-Ange. Ce monastère de la Renaissance converti en hôtel de charme se trouve à Fiesole, à vingt minutes en voiture de Florence.
La façade imposante de la Villa San Michele est attribuée selon certains à Michel-Ange. Ce monastère de la Renaissance converti en hôtel de charme se trouve à Fiesole, à vingt minutes en voiture de Florence. Tyson Sadlo

Une fois à l’intérieur, au frais des épais murs en pierre, on est accueilli par le staff, impeccablement rigoureux et disponible, prêt à s’occuper du check-in avec un drôle d’accent anglo-toscan. Cette année, une surprise. Des œuvres réalisées par une dizaine de street artists, parmi les plus influents sur la scène contemporaine florentine, s’intègrent naturellement aux fresques historiques préexistantes et font partie de la déco.

Les célèbres portraits des « Duchi di Urbino » ont été peints par Piero della Francesca en 1465. Le street artist Blub s’en inspire pour décorer le lobby avec ces personnages historiques drôlement habillés d’un masque.
Les célèbres portraits des « Duchi di Urbino » ont été peints par Piero della Francesca en 1465. Le street artist Blub s’en inspire pour décorer le lobby avec ces personnages historiques drôlement habillés d’un masque.

Selon les évènements, le « Selfiste » en bois de Il Sedicente Moradi (@sedicentemoradi) se déplace entre la cour d’entrée et le jardin à l’arrière. Le breton Clet (@cletabraham) (voir notre interview) a pensé à installer ses panneaux routiers en y incrustant un plat de spaghetti sauce tomate ou un verre de vin renversé au restaurant La Loggia, scène qu’il partage avec Giovanni de Gara (@giovannidegara). Hilarant, Blub préfère investir le lobby avec ses célèbres portraits inspirés à la Renaissance auxquels il offre des accessoires insolites, comme un masque et un tuba sur un fond rigoureusement bleu clair.

Une initiative faite pour amuser les clients de l’hôtel en premier lieu, mais aussi les habitants de Florence, tout en revitalisant la scène artistique de la ville.

Restaurant La Loggia, avec vue sur les collines et l’œuvre « Campi di calcio » (les champs de foot) de l’artiste Giovanni de Gara, fondateur de la Florence Art Factory, un espace dédié aux performances artistiques et urbaines.
Restaurant La Loggia, avec vue sur les collines et l’œuvre « Campi di calcio » (les champs de foot) de l’artiste Giovanni de Gara, fondateur de la Florence Art Factory, un espace dédié aux performances artistiques et urbaines.

Alors comment attirer son public jusqu’ici ? Un bon repas à la campagne est certainement l’occasion à saisir, le cadre idyllique fera le reste. Le pool bar est plus décontracté et indiqué pour grignoter une schiacciata (focaccia toscane) les pieds dans l’eau. Pour le restaurant La Loggia, avec un menu qui varie selon les saisons, la réservation est conseillée. Tous les jeudis soir, on y organise des aperitivi qui s’étalent jusque dans le jardin. Entouré par la magie des bougies, les mélodies relaxantes du piano, le parfum des fleurs et… beaucoup de bonne humeur, le risque est d’avoir envie de bloquer l’une des 45 chambres (et suites) avec vue et une salle de bains souvent en marbre rose, aux dimensions presque démesurées.

La déco authentique d’une chambre deluxe avec vue sur le jardin, spacieuse et élégante.
La déco authentique d’une chambre deluxe avec vue sur le jardin, spacieuse et élégante. Genivs Loci

Laissons de côté street art, gastronomie et apéros (parfois dansants !) pendant un instant. La caractéristique (probablement) la plus spectaculaire de cette villa, qui a contribué à en accroître la réputation saison après saison, reste ses jardins en terrasses à l’italienne. Dès qu’on y met un pied, on oublie la canicule suffocante du centre-ville, les mails, les préoccupations, et on en prend plein la vue…

Vue imprenable sur les jardins en terrasses de la Villa San Michele.
Vue imprenable sur les jardins en terrasses de la Villa San Michele. Tyson Sadlo

Belmond Villa San Michele
Via Doccia, 4, Fiesole 

Tél. +39 055 567 8200
belmond.com

  • Quoi d’autre ?
    Ceux qui préfèrent le centre-ville trouveront certainement leur bonheur au plus décontracté, mais pas moins coloré, Room Mate Isabella, rue de Tornabuoni. Ceux qui ne peuvent pas renoncer à une vue éblouissante sur la coupole du Brunelleschi opteront plutôt pour le Westin Excelsior, ou la terrasse (divine) du Grand Hotel Cavour, notamment s’ils ont prévu de faire leur check-in au coucher de soleil !

Où manger à Florence ?

  • Notre resto coup de cœur : La Ménagère, mixed concept
    Ambiance informelle mais romantique pour goûter la cuisine toscane revisitée façon contemporaine dans les locaux d’une des premières boutiques ménagères de Florence. En presque 120 ans d’histoire le concept, ici, a beaucoup évolué. Aujourd’hui, on continue à y acheter quelques objets pour la maison, pour garder la tradition florentine mais on s’y donne rendez-vous tôt le matin pour un cornetto et cappuccio (croissant et cappuccino) au petit-déj’ ;  ou on y achète son bouquet chez la fleuriste Ilaria, le soir à l’apéro, tout en sirotant un cocktail fait maison. Avec un peu de chance, on tombera aussi sur un concert live ! Murs écroutés, architecture simple et matériaux industriels qui reviennent dans une atmosphère rétro et design. Délicieuse étape obligée, à deux pas de la place de San Lorenzo.
    Le studio Q-bic a fait d’une boutique de ménagères de 1896 une vitrine urbaine, trendy et design.
    Le studio Q-bic a fait d’une boutique de ménagères de 1896 une vitrine urbaine, trendy et design.

    La Ménagère
    Via de’ Ginori, 8, Florence
    Tél. +39 055 075 0600

  • Quoi d’autre ?
    Le brunch le plus chic, avec vue sur le Ponte Vecchio, se passe au Caffé dell’Oro, ambiance élégante et sophistiquée, dans les tons de l’hôtel qui l’abrite, le Lungarno Collection. Pour une vraie trattoria locale et à gestion familiale, depuis la fin des années 80, Il Guscio est the place to be. Au menu des plats traditionnels et généreux comme les pâtes à la sauce de lapin qui seront suivies par une vraie fiorentina (le mythique steak qui peut faire à lui tout seul plus d’un kilo). Florence est aussi une référence mondiale en matière de schiacciata, une focaccia fine à l’huile d’olive. Il faudra donc absolument se rendre au Dondino. Ici, on pourra l’accompagner par une sélection de charcuterie toscane à tomber, la finocchiona en premier.

Où prendre un verre à Florence ?

  • Notre bar coup de cœur : Locale, magique place couverte

Un club berlinois, un jardin vertical moderne, un café parisien. L’équipe du Locale a puisé dans tous les sens pour cette adresse dans le centre historique de Florence. Une sorte de place couverte (par une verrière) et cachée (par des plantes vertes qui grimpent jusqu’au plafond) tient la scène de ce bar/restaurant/cave-à-vins à l’abri des indiscrétions. Une déco minimaliste s’allie presque bizarrement au look total black du bar à cocktails, typique des clubs de nuit. Il y a même des petites tables rondes qui font penser à un bistrot français et une cuisinière en maïolique décorée par les armories des Médicis dans les salles du restaurant, évident rappel aux farces de la Renaissance. Ce qui à Florence, est à l’ordre du jour. Tout ce qu’il faut donc pour déguster l’un des cocktails uniques du mixologue Matteo Di Ienno…

Locale, via delle Seggiole, à Florence.
Locale, via delle Seggiole, à Florence.

Locale
Via delle Seggiole, 12/red, Florence
Tél. +39 055 906 7188
localefirenze.it

  • Quoi d’autre ?
    Pendant la journée, une pause au bar du musée Villa Bardini est la meilleure idée pour dominer tout Florence depuis son éblouissante terrasse ensoleillée. Au cœur du quartier de Santo Spirito, Gosh mérite une visite rien que pour jeter un coup d’œil aux flamants rose du papier peint qui revêt les murs. Véritable plongée surréelle, comme dans un film de Wes Anderson entre objets sortis d’un cabinet de curiosités et cocktails que l’ont fait voler, préparés par le propriétaire en personne, Alexander Vartivarian. Encore plus de cocktails à chez Gurdulù (toujours à accompagner par des bonnes assiettes) et au Bitter Bar

Où faire son shopping à Florence ? 

  • Notre adresse coup de cœur : Brac, librairie avec cuisine 
    En 2009, lors de son ouverture, la formule « librairie avec cuisine » était une nouveauté sur la scène lifestyle florentine. La recette du succès ? On la doit aux fondateurs Sacha et Melisa qui ont mixé leurs deux plus grandes passions pour en faire un vrai business. Un chef spécialisé en cuisine vegan amoureux de BD et d’illustrations et une bibliophile qui s’intéresse autant à l’art qu’au théâtre, à la danse, au cinéma et à la photographie… Aujourd’hui, on y débarque pour voir une expo, acheter son bouquin d’art contemporain favori et grignoter un sandwich en pause déj’, mais aussi après le travail, car Brac reste ouvert jusqu’à minuit.
Brac, la librairie de référence pour tous les passionnés d’art contemporain et de gastronomie à Florence.
Brac, la librairie de référence pour tous les passionnés d’art contemporain et de gastronomie à Florence.

Brac
Via dei Vagellai, 18, Florence
Tél. +39 055 094 4877
libreriabrac.net

 

  • Quoi d’autre ?

Bjork est le concept-store où aller pour repérer les dernières chemises du créateur Lucio Vanotti (@luciovanotti), mais aussi sa copie de l’édition italienne de The Good Life et d’autres magazines branchés. D’inspiration minimaliste-bohémienne, Societé Anonyme  est une autre boutique indépendante où l’on respire une atmosphère underground comme à Shoreditch, Williamsburg ou Prenzlauer Berg. Et pour les passionnés de vintage (de marque, bien entendu) une escapade au marché de Sant’Ambrogio (tous les matins du lundi au samedi situé piazza Ghiberti) est ce qu’il faut.

The Good Spots Destination Florence