L’historique librairie-galerie parisienne La Hune consacre au photographe allemand Vincent Peters une exposition qui sublime sa vision personnelle du portrait féminin jusqu’en septembre prochain. Irrésistible plongée dans une vingtaine de clichés pour (re)découvrir la sensualité de femmes plus ou moins célèbres.

Vincent Peters (@vincentpeters1) interprète les codes du portrait féminin dans une exposition inédite à La Hune, iconique librairie-galerie parisienne depuis 1949. C’est ici que Jean-Paul Sartre discutait avec Jacques Prévert, tout en croisant les artistes Jean Dubuffet ou Max Ernst. Aujourd’hui, ce lieu historique de la capitale s’apprête à accueillir une vingtaine clichés incendiaires de ce photographe allemand audacieux, jusqu’en septembre prochain.

Alyssa Miller, Sicile, 2011.
Alyssa Miller, Sicile, 2011. Vincent Peters

Élevé par une famille plutôt bohème, dans le nord de l’Allemagne, c’est adolescent que Vincent Peters s’intéresse à l’univers de la photographie. Tout commence aux milieux des années 80, quand le jeune Allemand part explorer la Thaïlande, son appareil photo sous le bras. Quelques années plus tard, il s’installe à New York où il travaille en tant qu’assistant photographe. Petit à petit, il se fait une place dans le milieu de la mode et très vite il se tourne vers les portraits des célébrités en faisant de Paris et New York sa base.

Sonja, Trianon, Paris, 2014.
Sonja, Trianon, Paris, 2014. Vincent Peters

Pour ses sujets, Vincent Peters choisit des femmes de préférence, tout en laissant la place à quelques hommes, notamment les membres des U2 ou Vincent Cassel. Minimaliste, il privilégie le noir et blanc pour ses clichés presque dramatiques shootés avec son argentique. Une technique qui simplifie la mélodie de son art à l’essentiel.

Charlize Theron, New York, 2008.
Charlize Theron, New York, 2008. Vincent Peters

Le photographe, presque cinquantenaire (né en 1969), décide de dévoiler une facette décidément plus personnelle de son travail, qui ressort dans les clichés grand format exposés à La Hune, un extrait de son dernier livre, Personal.

Amanda Seyfried, Paris, 2015.
Amanda Seyfried, Paris, 2015. Vincent Peters

Des émotions captivantes qu’il souhaite transmettre à tous les visiteurs qui pourront, s’ils le souhaitent, également acheter ses tirages. Très intime.

 

Personal, de Vincent Peters
La Hune
16, rue de l’Abbaye, Paris 6e
Tél. +33 (0)1 42 01 43 55

www.la-hune.com