DR

Cinq questions à Kjetil Smørås, boss de l’hôtellerie à Bergen

Kjetil Smørås est à la tête de De Bergenske, une chaîne d’hôtels centenaire et familiale dont il représente la 4ème génération de présidents. Récemment, il a ajouté trois nouveaux établissements au portfolio de la marque, dont la Villa Terminus, notre hôtel coup de cœur à Bergen.

Avec l’ouverture de la Villa Terminus, un boutique-hôtel unique en son genre à Bergen (à retrouver dans nos Good Spots), De Bergenske ajoutait un cinquième hôtel à son offre, quelques mois après le moderne Zander K et le Bergen Børs, plus urbain. Avant cela, il n’y avait que deux établissements siglés de la marque, dont le premier a ouvert ses portes en 1919, lors de la fondation de la chaîne par l’arrière-grand-père de Kjetil Smørås, l’actuel CEO. The Good Life a rencontré ce titulaire d’un MBA en Brand Management à la Norwegian School of Business. Il nous présente son entreprise comme un groupe hôtelier familial, pure mélange d’histoire et modernité, sans bouger de son fief de Bergen.

L’extérieur de la Villa Terminus, dernier hôtel du groupe de Bergenske.
L’extérieur de la Villa Terminus, dernier hôtel du groupe de Bergenske. DR

The Good Life : Vous venez d’ouvrir trois hôtels en un an, est-ce que cela veut dire que le tourisme à Bergen se porte bien ?

Kjetil Smørås : Comme pour le reste de la Norvège, le tourisme augmente chaque année ici. C’est une stratégie nationale, miser sur les atouts du pays : l’histoire, la nature, le design, les activités outdoor et la culture. Et nous ne sommes pas les seuls à ouvrir des hôtels, la concurrence est plus forte de saison en saison… C’est un signe !

TGL : Est-ce que le festival de Bergen (du 24 mai au 7 juin) pèse dans la balance ?

K.S. : C’est certain ! C’est l’un de nos pics d’affluence, tous nos hôtels sont presque complets. Le nombre de festivaliers augmente tous les ans. C’est devenu le plus grand événement culturel du pays. Surtout, il n’attire plus que les norvégiens, voire les Berguénois, on croise depuis quelques années des visiteurs étrangers.

L’une des chambres cosy de la Villa Terminus, avec, notamment, une télévision signée Bouroullec.
L’une des chambres cosy de la Villa Terminus, avec, notamment, une télévision signée Bouroullec. DR

TGL : Avec la Villa Terminus, vous jouez la carte du home away from home, comme beaucoup en ce moment… Comment se différencier ?

K.S. : C’est vrai qu’avec l’essor de AirBnb, le côté « comme à la maison » a pris beaucoup d’ampleur et inspiré les hôteliers. Avec seulement 18 chambres – dont certaines mansardées –,  des lits confortables et une décoration minimaliste, nous avons décidé de le pousser à l’extrême la limite entre l’hôtel et la chambre d’hôtes. Tout en gardant les services qui font la qualité d’un hôtel de luxe, comme un chef spécialisé dans les petit-déjeuner, le repas le plus important quand on réside à l’hôtel.

 

TGL : Comment avez-vous réussi à donner une identité nordique à la Villa Terminus ?

K.S. : Il est important de plonger le visiteur dans l’environnement qui l’entoure. Le bâtiment date de 1770, il est typique de la région. Dès le premier regard, le client sait où il est. Pour l’intérieur, que l’on voulait moderne, nous avons fait appel à des architectes d’intérieur suédois et norvégiens. Les iconiques fournitures scandinaves sont reconnaissables. C’est un style qui donne à la Villa Terminus, comme aux autres établissements de De Bergenske, son identité.

Le concept « home away from home » poussé à l’extrême, comme dans le lobby.
Le concept « home away from home » poussé à l’extrême, comme dans le lobby. DR

TGL : A quoi ressemblera le futur de De Bergenske ?

K.S. : En ouvrant ces trois nouveaux hôtels, on prend un risque mais la croissance de la chaîne peut être exponentielle. Alors pourquoi pas d’autres ouvertures ? L’important pour nous c’est de rester à Bergen et de trouver un bâtiment iconique, voire historique. Peu importe l’époque, il faudra qu’il soit représentatif d’un modèle scandinave comme le Zander K, ultra moderne, ou le Augustin, notre premier hôtel très rustique. Tout est question d’opportunité.

 

Villa Terminus
Zander Kaaes gate 6
Tél. +47 55 21 25 00
www.villaterminus.no

Thématiques associées