@ Parc OL / Populous Intens-cité / S. Guiochon

Cinq questions à :
Jean-Michel Aulas

The Good Life a rencontré Jean-Michel Aulas, l'emblématique président de l'Olympique lyonnais.

The Good Life : Pourquoi est-ce si long de donner un nom au parc OL ?

Jean-Michel Aulas : Jusqu’à récemment, le concept de naming ne séduisait pas en France. Nous avions deux solutions : se positionner à un prix inférieur à celui du marché européen, ce que nous n’avons pas souhaité, ou être patients. D’autant que nous avons finalisé tout récemment la création d’une joint-venture en Chine, baptisée Beijing OL FC, dont la vocation est de développer nos activités dans ce pays. Depuis le 28 février, date de la finalisation de notre opération d’augmentation de capital avec IDG Capital Partners, nous pouvons y commercialiser le naming. Les discussions sont en cours. Je traite avec quatre entreprises françaises que je mets en concurrence avec le marché chinois… Nous ne descendrons pas en dessous de 5 M € par an, sachant que, parallèlement, nous avons conclu pour 3,5 M € annuels, avec Hyundai et pour près de 1,5 M € avec Groupama.

Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais depuis 1987.
Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais depuis 1987. OL - Stephane Guiochon

TGL : Vous détenez le luxe du temps…

J.-M. A. : Comme nous allons plutôt bien, je n’ai nullement besoin de me précipiter. Les résultats sont bons et la trésorerie est excellente ! Quoi qu’il en soit, d’ici à cet été, nous aurons conclu avec un partenaire.

 

TGL : L’OL fait-il réellement rêver les Chinois ?

J.-M. A. : Ce qui les intéresse, c’est l’exposition du stade. Nous ne faisons plus seulement du football dans cette structure dimensionnée pour accueillir de multiples événements et concerts, comme le groupe Coldplay cet été. Notre notoriété est mondiale. Cela a été très compliqué de configurer ce stade comme nous le voulions, mais nous sommes allés au bout de notre idée et disposons d’un équipement parmi les plus modernes, les plus écologiques et les plus efficaces d’Europe. Si ce n’est le plus beau et le plus performant !

Le parc OL, inauguré en janvier 2016.
Le parc OL, inauguré en janvier 2016. Parc OL / Populous Intens-cité_S. Guiochon

TGL : Reste la nécessité d’obtenir des résultats…

J.-M. A. : Oui, mais l’intérêt de notre business‑modèle est qu’il nous permet d’en être un peu moins dépendants. Notre modèle est tridimensionnel : le foot, les activités du stade et la valeur des joueurs. Nous détenons actuellement plus de 170 M € de plus-value en attente sur notre effectif de joueurs.

TGL : De quel joueur rêvez-vous ?

J.-M. A. : Je rêvais de la joueuse américaine Alex Morgan : elle fait partie de l’effectif depuis quelques mois. Je rêvais de l’attaquant néerlandais Memphis Depay : il est venu également. L’idée est maintenant de profiter de chaque mercato pour convaincre de grandes pointures internationales de nous rejoindre… jusqu’à ce que nous remportions enfin une Coupe d’Europe !

The good concept store A découvrir dans le concept store