Le marché des bagages est en plein boom. The Good Life a sélectionné les meilleures marques pour voyager équipés aux mieux pendant les longs week-ends qui vont venir. Cette semaine, une sélection de nouvelles marques à surveiller de près.

L/Uniform (@l.uniform)

C’est l’un de ces paris qui pimentent l’existence : créer ex nihilo en France et en 2014 une marque de sacs dont les formes empruntent à l’univers professionnel. 2e idée folle : ouvrir une manufacture à Carcassonne pour en fabriquer la majeure partie à l’aiguille ! A la direction artistique, Jeanne Signoles (belle-fille de l’actuel propriétaire de Goyard) a formé des artisans au travail sur ces toiles cardées employées par l’armée (63 % coton et le reste en lin). Les fils sont tissés et lavés. La toile est rasée, puis teintée au cœur, traitée à la résine imperméable et enduite sur l’envers. Chaque pièce possède son numéro (idem pour les couleurs, comme l’US 1945, le kaki des tentes militaires). La boutique parisienne, dessinée par Masamichi Katayama, expose la valisette N° 40, chipée à un steward des années 50, surlignée de jonc de cuir et bien compartimentée.

Valisette « N°40 », de L/Uniform.
Valisette « N°40 », de L/Uniform. DR

Moreau-Paris (@moreauparis)

Son emblème depuis 1882 ? Le motif du cannage en osier des antiques malles de diligence. Il avait disparu depuis le début du XXe siècle. Le voici heureusement décliné depuis la reprise en main, en 2011, par Rovnoff, autre maison fondée par Véronika Rovnoff. Celle-ci a voulu rendre son brillant à la maison Moreau, grande marque maroquinière qui a eu son heure de gloire. Le directeur artistique, Fedor Georges Savchenko, s’inspire religieusement de l’histoire patrimoniale, et vient de lancer le sac de voyage 48 h Chambord, en taurillon noir doublé de chevrons bleu roi, muni d’une bandoulière. A conseiller pour un week-end en amoureux à Venise !

Sac de voyage « Chambord », de Moreau-Paris.
Sac de voyage « Chambord », de Moreau-Paris. DR

Moynat (@moynat)

L’enseigne relancée en 2010 par le groupe Arnault (holding personnelle de Bernard Arnault) possède un atelier où des artisans peintres œuvrent à la personnalisation de chaque article. Le directeur artistique, Ramesh Nair (ex-Hermès), multiplie les malles à macarons (avec Pierre Hermé) ou de pique-nique (avec Yannick Alléno), use de cuirs rares et de peaux précieuses, faisant revivre l’excellence de la marqueterie de cuir qui fait la noblesse de Moynat. Il a aussi ressuscité la valise Limousine abonnée aux first classes et au jets privés. Elle a été inventée par Pauline Moynat, fondatrice de cette maroquinerie en 1849, dont la maison de vente trônait place de l’Opéra. Avec sa base incurvée, la Limousine épousait le toit arrondi des voitures de l’époque. Habillée de cuir à l’extérieur et de serge de coton à l’intérieur, elle requiert dix heures de travail à la main. Après trente-cinq ans d’absence, Moynat retrouve les gestes de l’excellence et du sur-mesure, depuis les pointes en laiton main, les points sellier des coutures, jusqu’au cloutage particulier, et même ce fermoir à levier breveté en 1911. Touche finale : les tranches de la valise astiquées à la cire d’abeille…

Briefcase « Limousine », de Moynat.
Briefcase « Limousine », de Moynat. DR

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store