Belle au-dehors, intelligente au‑dedans, la valise cabine a un très beau passé, mais surtout un grand avenir. Ajoutez-y la connectique, et vous avez là la compagne parfaite pour voyager dans le XXIe siècle.

Comme dans une salade niçoise, les chiffres du marché des bagages mélangent ventes de valises, de trousses de toilette et de coussins déstressants ! Aussi, pour expliquer son dynamisme, se fie-t-on plutôt à l’augmentation constante du trafic aérien qui entraîne celle, mécanique, du nombre de valises vendues – 1,2 milliard de touristes internationaux en 2015 et une hausse annuelle de 4 % d’ici à 2020. Sébastien Valette, directeur général France du groupe Samsonite – leader mondial, avec 2,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2016 –, le confirme : « Les Asiatiques voyagent énormément. Ils rapportent beaucoup de cadeaux dans des valises achetées en cours de route. City breaks, courts séjours business, la mobilité se développe et les appareils embarqués vont croissant… d’où le besoin de sacs de complément. »

Cette fréquentation aérienne accrue dicte aussi la stratégie du leader français, Delsey, d’après Albert Engler, son Global Marketing Director : « Chaque compagnie impose ses contraintes sur la taille et le poids des bagages – drastiques pour les low-cost. Notre innovation se concentre donc sur l’ultralégèreté et le pratique. En cinq ans, le bagage cabine est passé de 4 kg à 1,5 kg. Alors que les familles recherchent l’aspect pratique (doublure lavable, par exemple), l’homme d’affaires, lui, veut une poche spécifique pour présenter son ordinateur à plat dans le scanner. » C’est un fait : l’industrie du bagage a toutes les raisons de se réjouir, comme en témoigne encore Sébastien Valette : « En France, le marché représente 500 millions d’euros. La part de Samsonite est de 17 %, et le taux d’équipement est loin d’être plein. Côté monde, Samsonite occupe 50 % du marché, mais si on compte toutes les marques du groupe, on grimpe à 60 %. »

La marque américaine Tumi a été rachetée par le leader mondial, Samsonite. La collection «19 Degree» est revêtue d’un aluminium aérien.
La marque américaine Tumi a été rachetée par le leader mondial, Samsonite. La collection «19 Degree» est revêtue d’un aluminium aérien. DR

Un QI dans le trolley

Notre compagnon de voyage n’accourt pas encore lorsqu’on le siffle, mais gagne des neurones et des fonctionnalités aussi relaxantes pour le voyageur angoissé qu’un quart de Lexomyl. Par exemple, quand on sait que 24,1 millions de bagages sont égarés dans le monde, dont 5,5 % perdus à jamais… le cheveu se dresse sur la tête et la géolocalisation devient vite la priorité. Reliés à la même application, des centaines de voyageurs pourront signaler dans un périmètre donné un sac « frère » abandonné. La valise dénonce aussi les intrusions, s’autopèse, fait office de station de recharge, de bureau ou de téléphone ! Surtout, vérifiez le respect des normes aéroportuaires et la gratuité des applications avant de choisir votre « Troll’ssistant » favori.

Les bagages font des petits

La valise devient un marqueur de standing. Raison pour laquelle des amoureux du voyage trentenaires débarquent avec des marques à succès qui dépoussièrent cet univers. Les gammes s’élargissent, les accessoires envahissent les rayons, tandis que l’innovation devient la priorité absolue. Le français Delsey l’a bien perçu : « Les gens achètent plusieurs bagages cabine de marque pour les assortir… à leur tenue. On le voit à travers les clichés de nos followers qui se prennent en photo dans les boutiques devant les miroirs que nous avons placés justement pour qu’ils s’y admirent ! »

Les responsables d’achats des grands magasins (30 % de parts de marché en France) sont aux premières loges pour observer ces tendances. Au Bon Marché, où le rayon s’est agrandi il y a deux ans, Sabine Pronost précise : « Le secteur est numéro 3 chez nous après la mode et la chaussure. Le bagage devient un accessoire de mode, avec un renouvellement d’environ trois bagages (trolley, vanity, etc.) par an et par personne ! Nos clients veulent des technologies fonctionnelles et des équipements intérieurs de qualité. Les locomotives ? Les modèles souples de Samsonite, les formes rigides en aluminium Rimowa – un carton ! – et Zero Halliburton (en exclu ici). »

Même constat au Printemps, où Hélène Batardière souligne elle aussi la vogue de Rimowa : « Cette marque a bouleversé le marché avec ses valises rigides de luxe. Elle représente 50 % de nos ventes cette année. L’accessoire prend aussi un essor incroyable : housses, cadenas, kits de voyage équipent des valises de plus en plus stylées et de plus en plus chères. » Aux Galeries Lafayette également, le rayon de la bagagerie va croissant, et la responsable du secteur, Christine Wittorski, pronostique un marché doublé dans quatre ans : « Tous les signaux sont là, si on considère Selfridges, à Londres, où le bagage explose. Nous attendons avec impatience la première valise connectée Delsey ! » A ce propos, Albert Engler l’annonce : « Grâce à son électronique embarquée, on suivra la vie de notre modèle connecté Pluggage quand il ne sera pas en vue. » La marque a encore peaufiné ses fonctions, ajoutant une mémoire de 15 empreintes digitales afin que le système serve à toute une famille. Bouclez vos valises, attachez vos ceintures, le voyage s’annonce très smart !

The good concept store A découvrir dans le concept store