Eric Leleu

China Business News, le quotidien économique référence à Shanghai

En a peine plus de dix ans, le China Business News est devenu « la » référence économique pour l’ensemble des décideurs, universitaires et hauts fonctionnaires chinois. The Good Life a visité la rédaction du journal le plus irrévérencieux de Shanghai.

Assise derrière son minuscule bureau, au beau milieu de la rédaction du China Business News, Wang Yue, 27 ans, range rapidement les feuilles de papier éparpillées, puis se connecte en quelques clics à l’Intranet du journal pour nous montrer l’étendue de sa production. Chaque mois, cette journaliste du grand quotidien économique de Shanghai, écrit en moyenne une vingtaine d’articles, notés de 1 à 7, en fonction de leur qualité, par son rédacteur en chef. Malgré son jeune âge, Wang est déjà une experte de la santé, le secteur qu’elle couvre depuis son arrivée au journal, en 2013, non sans courage, ni célérité. Car entre une interview du président de Sanofi, des articles à chaud ou des reportages plus fouillés, Wang Yue n’oublie jamais… l’investigation.

Wang Yue, 27 ans, diplômée de l’université Fudan, est une journaliste experte du secteur de la santé. Très bosseuse, elle écrit en moyenne une vingtaine d’articles par mois, en ayant à coeur de pousser l’investigation dans son domaine.
Wang Yue, 27 ans, diplômée de l’université Fudan, est une journaliste experte du secteur de la santé. Très bosseuse, elle écrit en moyenne une vingtaine d’articles par mois, en ayant à coeur de pousser l’investigation dans son domaine. Eric Leleu

« Chaque mois, j’essaie de publier deux ou trois enquêtes, affirme sans détours cette diplômée en journalisme de l’université Fudan, tout en pointant le doigt sur l’écran de l’ordinateur. Là, par exemple, j’ai rédigé un papier sur JiuYi 160, une société qui a licencié 600 personnes en six mois. Cette entreprise de Shenzhen, cotée en Bourse, a mis au point une application qui permet de prendre rendez-vous avec des médecins à l’hôpital directement depuis son téléphone portable. Un des salariés de la boîte m’a contactée et m’a révélé que la direction avait annoncé aux employés que les salaires ne seraient pas versés normalement en cette fin d’année. Regardez, j’ai été obligée de flouter le nom de ma source, mais j’ai mis une capture d’écran de l’e-mail interne envoyé par les RH ! »

China Business News en chiffres

  • Quotidien économique et financier fondé en 2004, détenu par trois actionnaires : le Shanghai Media Group, Alibaba et State Grid, le grand réseau d’électricité de l’Etat chinois. En juin 2015, Alibaba, le géant chinois de l’e-commerce, prenait 30 % du China Business News en investissant presque 200 M $ dans le journal.
  • Président directeur général et rédacteur en chef : Zhou Jiangong.
  • Devise, imprimée chaque jour à la une : « Dui shidai fuze », soit « au service de notre époque ».
  • Effectif de la rédaction : plus de 120 journalistes (tous médias confondus), dont 80 pour le seul quotidien.
  • Diffusion totale : 893 000 exemplaires chaque jour, parution du lundi au samedi.
  • Poids des abonnements : plus de 90 % de la diffusion totale, le reste en kiosque.
  • Publication du tout premier numéro : le 15 novembre 2004.
  • Prix de l’édition papier : 2 ¥, soit environ 0,30 €.
  • Trafic sur le site web (www.yicai.com) : 4 M de pages vues par jour.
  • Trafic sur l’application : elle a été téléchargée 5 M de fois depuis son lancement et est utilisée chaque jour par 500 000 personnes.
  • Nombres de followers sur Weibo, le Twitter chinois : 8 M pour le seul quotidien.

Le China Business News, sorte de Financial Times shanghaïen

Wang Yue n’est pas un cas isolé au sein du China ­Business News. Fondé en 2004 et propriété du Shanghai Media Group, ce quotidien d’une douzaine de pages, sorte de ­Financial Times local, a acquis ­suffisamment de crédibilité auprès des autorités pour pouvoir s’autoriser à dénoncer les pratiques abusives menées par certaines entreprises chinoises. Le reste du temps, le sérieux de ses 80 journalistes lui permet aussi de décrocher des interviews exclusives, par exemple avec Zhou Xiaochuan, le puissant (mais discret) gouverneur de la Banque centrale chinoise, l’un des personnages les plus importants de la ­deuxième économie mondiale. Ou bien encore de formuler des recommandations de politique économique dans ses éditos et ses articles, lus par de nombreux hauts fonctionnaires à travers la Chine.

The good concept store A découvrir dans le concept store