Olivia Martin-McGuire

Escapade archihistorique à Moganshan 2/2

A Moganshan, le voyageur découvre des hôtels très différents, mais qui rendent ­hommage, chacun à leur façon, à la beauté intacte de la montagne (shan, en madarin). The Good Life a sélectionné pour vous quelques-uns de ces lieux à tester lors de votre prochaine escapade.

Naked Stables

C’est notre lieu favori pour se prélasser dans la piscine, tout en s’émerveillant devant la vue plongeante sur la forêt. Ouvert en 2011 par un Sud-Africain installé depuis onze ans à Shanghai avec son épouse, une architecte de Hong Kong, cet hôtel plaira surtout à ceux qui veulent explorer Moganshan à cheval, ainsi qu’aux passionnés du continent africain, qu’on retrouve ici un peu partout dans la décoration : bois exotiques, tapis en peaux de bêtes… Resort léché et écolo, mais un tantinet commercial et éloigné des villas coloniales du sommet de Moganshan, Naked Stables propose de luxueuses petites huttes sur pilotis, idéales pour un couple (370 € environ la nuit), ou des villas plus contemporaines. Celles-ci, avec balcon, bain à remous privé et vue plongeante sur la forêt de bambous, se louent plutôt en famille ou entre amis, le temps d’un week‑end (de 660 € à 1 320 € la nuit selon le nombre de chambres, toutes indépendantes les unes des autres). Côté restauration, le Farmhouse met en avant la cuisine régionale du Zhejiang, avec pousses de bambou et poissons en produits stars. Plus chic, le Kikaboni (9 tables) propose un menu végétarien aux notes italiennes, ainsi qu’un menu dégustation pour les amateurs de langouste, d’agneau australien ou de bœuf wagyu.

L’intérieur d’une villa au Naked Stables à Moganshan.
L’intérieur d’une villa au Naked Stables à Moganshan. Olivia Martin-McGuire

37, Shangxiazhuang, Moganshan.
Tél. +86 21 6431 8901.
www.nakedretreats.cn

Le Passage Mohkan Shan

Les amateurs de thé passeront de délicieuses journées dans cette maison de campagne transformée, en 2013, en un luxueux petit hôtel (42 chambres) par son propriétaire, le Français Christophe Peres. Et pour cause : le site abritait à l’origine une fabrique de thé, gérée depuis trois décennies par la famille Lü, qui fait toujours déguster les meilleures variétés de la région, à deux pas de l’hôtel.

La piscine de l’hôtel.
La piscine de l’hôtel. Olivia Martin-McGuire

Le Passage Mohkan Shan est désormais une adresse chic, où l’on vient depuis Shanghai ou Pékin pour se prélasser quelques jours au bord de la piscine, déguster un brandy maison à base de poire ou encore se régaler d’un plateau d’huîtres venues tout droit de France… Mais les origines modestes de la bâtisse principale n’ont pas été complètement trahies, puisque l’hôtel cultive aussi son propre thé bio, récolté une fois par an, au printemps. French touch oblige, les chambres (de 400 à 670 € environ) ne dépayseront pas les Français de passage, tant elles sont classiques. Quant au jardin luxuriant, avec ses magnolias, ses bambous et ses palmiers, il comblera en revanche tout besoin d’exotisme…

Une chambre de l’hôtel Le Passage Mohkan Shan.
Une chambre de l’hôtel Le Passage Mohkan Shan. Olivia Martin-McGuire

Village de Ziling, Moganshan.
Tél. +86 57 2805 2958.
www.lepassagemoganshan.com.cn

Le Moganshan Lodge

Mark Kitto, le fondateur et propriétaire du Moganshan Lodge (20 chambres), a beau être rentré en 2013 dans son Royaume-Uni natal après seize ans de vie en Chine, son nom résonne encore comme un mot de passe : tout le monde le connaît ici. Lassé par la vie shanghaïenne, cet ancien éditeur de magazines pour expatriés a transformé quatre anciennes villas de pierre qui donnent chacune un aperçu de la vie sur la montagne du temps des concessions. Parmi elles, la House 23, de style anglais, est aujourd’hui un charmant B & B de 6 chambres (320 € la nuit le week-end) au pied d’un érable trois fois centenaire. La seule ombre au tableau ? Les moustiques, mais Sophie, la maîtresse de maison, a tout ce qu’il faut ! Un poil rustiques, mais confortables et pleines de charme, les chambres évoquent l’atmosphère surannée des maisons de campagne : parquet qui craque, lits en bois foncé et couettes fleuries.

343, Yin Shan Jie, Moganshan.
Tél. +86 57 2803 3011.
www.moganshanlodge.com

Une ancienne villa de pierre à Moganshan.
Une ancienne villa de pierre à Moganshan. Olivia Martin-McGuire

Lire aussi

Escapade archihistorique à Moganshan 1/2
Goa, le repaire des hippies 2.0 – 1/2
Goa, le repaire des hippies 2.0 -2/2

Thématiques associées