Au moment où Land Rover stoppe la production de son historique Defender, la firme britannique a mis sur le marché l’été dernier un véhicule plutôt inattendu, quasi unique en son genre : un Range Rover Evoque en version cabriolet. Autant dire a very, very good toy !

Tous les plaisirs en un
Aujourd’hui, avec sa version cabriolet, l’Evoque part à la conquête de nouvelles terres, puisqu’il est le seul véhicule de ce type, combinant SUV et cabriolet, sur le marché. Certes, les 4×4 sans toit ou bâchés ne datent pas d’hier, depuis la Jeep Willys, ou même le Defender, jusqu’à l’actuelle Jeep Wrangler. A cela près qu’il s’agit là de purs tout-terrain, au confort plutôt spartiate et qu’on fait rouler en ville pour leur côté décalé ou branché, sur seulement quelques kilomètres journaliers.

Aussi, lorsqu’on découvre pour la première fois un Evoque Cabriolet, on ne peut s’empêcher de penser qu’il y a tout de même là une certaine évidence dans les formes et les usages de cette auto. Celle de disposer enfin d’un modèle qui conjugue toutes les dimensions « plaisir » de ces deux types de véhicules : le confort de conduite et le caractère rassurant du SUV, associés au style et à la sensation de liberté, cheveux au vent, du cabriolet. Surtout, Gerry McGovern, le designer (icône) de Land Rover, s’est attaché à ne pas dénaturer le dessin très séducteur de l’Evoque. On a presque l’impression qu’il lui a suffi de donner un coup de tronçonneuse au-dessus des portières d’un Evoque 3 portes pour le transformer en décapotable.

La capote, qui se déploie en 18 s, peut être actionnée jusqu’à 48 km/h. Une fois décapoté, rien ne dépasse.
La capote, qui se déploie en 18 s, peut être actionnée jusqu’à 48 km/h. Une fois décapoté, rien ne dépasse. Bernard Rouffignac

Evidemment, dans la vraie vie, c’est un peu plus compliqué que cela : l’engin a dû passer quelques milliers d’heures en bureau d’études et a nécessité l’ajout de multiples renforts dissimulés dans le châssis et sous la carrosserie pour s’assurer d’une parfaite rigidité de l’ensemble. Evitant, cela va de soi, l’ajout d’un arceau apparent qui serait venu gâcher cette ligne incroyable, et sans doute le projet. Les puristes du genre s’attacheront à notifier les 300 kg supplémentaires générés par l’opération, faisant flirter l’auto avec les 2 tonnes et la rendant moins véloce que l’original. Certes, sur route de campagne, dès lors qu’on entend assouvir ses pulsions de pilote de rallye, on est sans doute plus près des sensations au volant d’une grosse décapotable de luxe que d’un roadster agile. Mais est-ce là la raison d’être de ce modèle que de vouloir rivaliser avec des barquettes évoluant au ras du sol ?

Unique en son genre, le Range Rover Evoque Cabriolet est le premier SUV compact premium décapotable. Il offre le confort de conduite et le caractère rassurant du SUV, associés au style et à la sensation de liberté du cabriolet.
Unique en son genre, le Range Rover Evoque Cabriolet est le premier SUV compact premium décapotable. Il offre le confort de conduite et le caractère rassurant du SUV, associés au style et à la sensation de liberté du cabriolet. Bernard Rouffignac

Le conducteur de SUV n’a pas forcément l’âme d’un pilote de cabriolet, dont la majeure partie des modèles est souvent développée sur des bases de sportives. Et inversement, l’amateur de cabriolets pur et dur ira chercher dans l’Evoque d’autres sources de satisfaction. Celle, par exemple, de pouvoir promener ses enfants et ses amis sans que ces derniers aient à se contorsionner à l’arrière, ou bien encore celle de gagner en polyvalence. Car cet Evoque-là est loin de se cantonner au bitume. Il suffit pour s’en convaincre de s’engager sur des chemins semés d’ornières bien marquées et de passer aux travaux pratiques de franchissement d’obstacles, le fameux exercice du passage de pont, comme on dit dans le jargon du 4×4. Il consiste à franchir un long talus, de préférence de biais pour éviter de se retrouver la caisse posée sur le sol, mais qui amène tout de même le véhicule à évoluer sur 3, voire 2 roues, au point de passage.

Le cabriolet Evoque est le 1er Land Rover à recevoir un écran multimédia de 10,2’’. Le reste de l’habitacle, chic et de qualité, est identique à celui de l’Evoque classique.
Le cabriolet Evoque est le 1er Land Rover à recevoir un écran multimédia de 10,2’’. Le reste de l’habitacle, chic et de qualité, est identique à celui de l’Evoque classique. Bernard Rouffignac

Pour démontrer que le modèle est bel et bien un vrai 4×4, il convient d’ouvrir et de refermer les portes au point d’équilibre, et de constater que la caisse ne fléchit pas d’un millimètre. Un minimum, me direz-vous, mais tentez donc l’exercice avec un SUV bas de gamme… Ici, vous ne craignez rien, vous êtes au volant d’un Range Rover, le roi du genre.

Le constructeur a pourvu le modèle de toute une batterie d’aides à la conduite vous assurant de pouvoir évoluer en tout-terrain, même avec une boîte automatique, dans un cadre très sécurisé. Si l’envie vous vient de prendre un raccourci en traversant un ruisseau qui vous sépare de votre point de destination, sachez que vous pourrez vous aventurer sans souci dans… 50 centimètres d’eau. Pas mal, et ça marche à tous les coups pour impressionner votre passager qui vous trouvera subitement des airs d’Indiana Jones.

The good concept store A découvrir dans le concept store