Sonia Sieff

The Good Books : Les nouveautés photo qui nous ont tapé dans l'œil

Trois artistes pour trois beaux livres, l'année commence fort !

Brassaï Graffiti, le langage du mur.

Brassaï, le langage du mur. Aux éditions Xavier-Barral.
Brassaï, le langage du mur. Aux éditions Xavier-Barral. Brassaï

Le photographe, sculpteur et écrivain hongrois, Gyula Halász (1899-1984), dit Brassaï, est l’un des premiers artistes à faire entrer le graffiti au musée. En véritable oiseau de nuit, il flânait dans les rues de Paris, dès les années 30 à la recherche d’art mural à immortaliser. Une passion qui ne l’a jamais quitté.

« Ces signes succincts ne sont rien moins que l’origine de l’écriture, ces animaux, ces monstres, ces démons, ces héros, ces dieux phalliques, rien moins que les éléments de la mythologie. » Ainsi, l’artiste commentait, en 1933 la première publication de ses photographies dans la revue Minotaure. Brassaï a ensuite enrichi sa série culte de quelques cinq cents photographies de pans de murs parisiens. Le livre Graffiti, le langage du mur, paru aux éditions Xavier-Barral, rassemble plus de 40 images et documents inédits.

Exposition gratuite jusqu’au 30 janvier 2017 à la galerie de photographies, Centre Pompidou, Paris.
Graffiti Brassaï, le langage des murs

Éditions Xavier-Barral

42,00 €

The good concept store A découvrir dans le concept store