Bloomberg / Getty Images

Helen Wong, la big boss de la branche chinoise du groupe HSBC

Elle dirige la branche chinoise du géant mondial HSBC et détonne dans un monde financier qui pourrait paraître compassé ou, pire, frelaté. Son ambition pour la banque britannique créée en Chine il y a cent cinquante ans n’a toutefois pas de limites.

Ce qui frappe d’emblée chez elle, c’est son sourire. Un sourire d’autant plus agréable qu’il est plutôt rare d’en voir dans le monde de requins qu’est celui de la finance internationale ! Mais Helen Wong sait d’où elle vient. Née à Hong Kong dans un milieu modeste, cette élégante femme de 55 ans est, depuis mars 2015, directrice générale pour le « monde chinois » (Chine continentale, Hong Kong et Taïwan) de HSBC. Sa rencontre avec The Good Life, calée fin juillet après de multiples échanges de mails avec une armée de communicants, a lieu justement au siège shanghaïen de cette grande banque sino-­britannique âgée de 150 ans.

Au 37e étage d’un gratte-ciel de Pudong, Helen Wong s’assied dans un canapé crème. Elle est ici chez elle : en vingt-cinq ans de carrière chez HSBC, elle est devenue naturellement un pilier de la maison. Pendant qu’elle s’exprime en anglais, ses mains jouent avec un long sautoir de perles. « Attendez, je vais vous montrer mes photos du Japon », ­s’exclame-t-elle lorsqu’on lui demande si son agenda de directrice générale lui permet quand même de prendre des vacances. Elle se lève alors, puis revient avec son iPad. « Je viens de passer une semaine dans l’île d’Hokkaïdo, dit-elle en faisant défiler les clichés. Bon, ce n’était plus la période de floraison, mais c’était magnifique quand même. Et j’ai mangé des glaces tous les jours ! » Spontanée, optimiste, accessible : ses employés lui reconnaissent toutes ces qualités. Rien qu’en Chine continentale, la troisième locomotive pour HSBC (derrière Hong Kong et le Royaume-Uni), Helen Wong dirige 6 000 collaborateurs.

Parcours

  • 1961 : naissance à Hong Kong.
  • 1983 : entre chez OCBC, banque singapourienne.
  • 1992 : intègre HSBC, à Hong Kong.
  • 2009 : installation à Shanghai. Helen Wong devient vice‑directrice générale pour HSBC China.
  • 2010 : promue présidente de HSBC China.
  • 2015 : retour à Hong Kong pour superviser l’ensemble du « monde chinois ».

« ­Depuis toute petite, j’adore être entourée de monde, communiquer avec les gens. Mon rêve d’enfant était de devenir professeur. » Mais Helen Wong étudiera les sciences sociales, à l’université de Hong Kong. En 1983, licence en poche, cette passionnée d’histoire et d’architecture postule dans la publicité et le marketing. « La finance m’allait bien aussi, car j’étais douée en maths. Globalement, les cadres ne se trompent pas quand ils recrutent. Les agences de publicité ne m’ont pas retenue, peut-être n’étais-je pas assez créative. » Peu importe, Helen Wong trouve un premier poste : elle devient, pour une année, chargée de TD à l’université, puis passe de banque en banque. « En huit ans, j’ai servi quatre institutions bancaires, ce qui, comme ça, ne sonne pas terrible ! » plaisante-t-elle avec une autodérision naturelle.

En 1992, Helen Wong est recrutée par HSBC. La jeune femme a la chance de parler le mandarin, en plus du cantonais, la langue de ses parents, des Chinois originaires du Guangdong qui avaient émigré à Hong Kong au début des années 50, lorsque l’île appartenait encore au Royaume-Uni. Son père est cuisinier, puis chauffeur, pendant que sa mère élève Helen et ses deux grands frères. Petit à petit, la cadette gravit les échelons, avant d’être mutée en 2009 à Shanghai. « Quand je suis arrivée, la Chine n’était pas un terrain inconnu pour moi. Je m’intéressais à ce pays depuis le début des années 80. Mes patrons m’ont dit : “Helen, vas-y et accrois notre business”. »

Un développement spectaculaire à l’international

C’est ce qu’elle fera pendant cinq ans et demi : sous son mandat, HSBC passe de 70 emplacements à plus de 170 dans ce pays devenu la deuxième économie mondiale. La banque, omniprésente à Hong Kong, est désormais installée dans 57 villes de Chine populaire. Mais aussi, de plus en plus, à l’étranger. Par exemple, HSBC compte désormais une vingtaine de « China desks » un peu partout dans le monde : ces bureaux doivent accompagner les entreprises chinoises dans leurs stratégies d’acquisition à l’international. « Dans ces desks, le personnel parle chinois, connaît la Chine, connaît HSBC, détaille Helen Wong. En Chine, cependant, c’est toujours difficile de tenir tête aux Big Five du système bancaire national. Mais par rapport aux autres banques étrangères présentes dans le pays, nous avons une longueur d’avance. »

Depuis 2015, Helen Wong vit à Hong Kong. Ses priorités désormais ? Développer HSBC dans le delta de la Rivière des Perles – le fleuve Zhu Jiang –, dans le sud de la Chine… et positionner la banque sino-­britannique comme un acteur clé de l’internationalisation du yuan, la monnaie chinoise. « Un quart du commerce chinois se règle en yuan. C’est la cinquième devise la plus utilisée dans le monde », rappelle Helen Wong, fidèle lectrice du Financial Times et des romans de Dan Brown, qu’elle lit surtout dans l’avion. « J’adore les histoires de détectives. J’ai lu tous les romans d’Agatha Christie. D’ailleurs, tant que vous êtes là, pouvez-vous me dire comment prononcer correctement “Hercule ­Poirot” en français ? » Une belle rencontre…

The good concept store A découvrir dans le concept store