NASA
La tête dans les étoiles

The Good Movies : notre sélection de films sur l'espace

L'hiver s'annonce long et rigoureux. L'occasion rêvée pour voir, ou revoir, l'un de ces 5 grands classiques 100% « cosmos » sélectionnés par The Good Life.

2001 : l’Odyssée de l’espace (1968)

2001 : l’Odyssée de l’espace, 1968, Stanley Kubrick
2001 : l’Odyssée de l’espace, 1968, Stanley Kubrick MGM

Il n’est pas le premier film de science fiction, mais sa sortie en salle en 1968 a révolutionné le genre à jamais. Plus qu’un simple alambic d’effets spéciaux, a space odissey du génial Kubrick propose une réflexion autour de l’évolution, l’intelligence artificielle et la vie extra-terrestre. Réalisé dans un souci de rupture avec les séries B de l’époque – l’utilisation de la musique est magistrale (voir vidéo) – il constitue une source intarissable d’inspiration pour les cinéastes qui ont suivi le mouvement, George Lucas en tête. Le réalisateur de Star Wars, sorti en 1977, a admis dans les commentaires audio du DVD du premier volet s’être inspiré de la séquence de la porte des étoiles pour illustrer les passages à la vitesse de la lumière. Fondateur, profond et (très) long, 2001 l’odyssée de l’espace est bien plus qu’un classique.

 

Alien, le huitième passager (1979)

Alien le huitième passager, 1979, Ridley Scott
Alien le huitième passager, 1979, Ridley Scott 20th Century Fox

Le chef d’oeuvre de Ridley Scott est sorti en salles deux ans après le premier épisode de Star Wars. Et comme lui, il n’a pas pris une ride… Toujours aussi angoissant. On ne compte plus les références au monstre extra-terrestre, et la scène du dîner (voir vidéo) figure en haut du classement des moments les plus cultes de l’histoire du 7ème art. Puis Sigourney Weaver, arme à la main traquant la bête… comme un symbole des mouvements de libération de la femme de l’époque !

 

Dune (1984)

 

Dune, 1984, David Lynch
Dune, 1984, David Lynch Universal

Et si l’histoire avait été différente ? Basé sur le roman de Frank Herbert, paru en 1965, le film aurait du voir le jour au début des années 70 mais la mort du producteur met fin au projet. En 1975, le réalisateur Alejandro Jodorowsky reprend l’affaire mais son côté fantasque effraie les producteurs – français – qui stoppent nette toute collaboration.  Après cet échec, c’est au tour de Ridley Scott de jetter l’éponge… Qui alors pour reprendre le flambeau ? Nul autre que David Lynch !  Le film sera pourtant un échec, à la fois commercial et critique. Un navet pourtant devenu culte, grâce à ses décors en carton pâte et le jeu naïf de ses acteurs, que les nostalgique du old school se prendront à regarder avec tendresse.

 

Starship Troopers (1997)

Starship Troopers, 1997, Paul Verhoeven
Starship Troopers, 1997, Paul Verhoeven Tristar

Vous sentez ? C’est l’odeur des couleurs criardes et de l’audace sans limite, 100% nineties ! Réalisé par Paul Verhoeven (Basic Instinct), Starship Troopers est un pied de nez satyrique aux films de guerre ultra-patriotes des années 80. En utilisant tous les poncifs éculés du genre, gore en tête, le réalisateur néerlandais manie l’art de la parodie à la perfection, au service d’un plaidoyer pacifiste. 

Interstellar (2014)

Interstellar, 2014, Christopher Nolan
Interstellar, 2014, Christopher Nolan Warner Bros. Pictures Paramount Pictures Legendary Pictures Syncopy Films

Un chef d’oeuvre… à 165 millions de dollars ! Ce blockbuster de Christopher Nolan (Inception), truffé de références scientifiques, tord le temps et l’espace. Avec les trous noirs et les voyages intergalactiques comme thèmes centraux, Interstellar est un succès commercial et critique. Beau, poétique et intelligent, son final est étourdissant. Le bonus ? Christopher Nolan a reconnu s’être inspiré de 2001 : l’Odyssée de l’espace pour s’imprégner du sujet de son film. La boucle est bouclée…

Bien entendu, cette sélection est subjective et non exhaustive… La Planète des Singes (1968), Bienvenue à Gattaca (1997), Planète Hurlante (1995) ou Gravity (2013) n’étaient pas très loin gagner leur place…

Thématiques associées