Wikimedia

Rebecca Moss, l’artiste anglaise prisonnière d’un cargo coréen

Au départ de cette incroyable aventure, il y a une galerie de Vancouver qui envoie des artistes en résidence sur des cargos. Finalement, l’artiste britannique Rebecca Moss se retrouve actuellement coincée en pleine mer au large du Japon en raison d'un imbroglio financier entre la compagnie coréenne et son gouvernement…

Il y a quelques heures, le Hanjin Geneva a jeté l’ancre au large du Japon, à une vingtaine de kilomètres des côtes, sans savoir quand il pourra redémarrer. A son bord en plus des containers, se trouvent 25 marins… et l’artiste britannique Rebecca Moss.

Cette dernière participe au programme lancé par une galerie d’art de Vancouver qui fait traverser les mers à des artistes pour ensuite exposer leur travail à bord. Une expérience hors des chemins battus qui a dans un premier temps permis à la vidéaste anglaise de tenir un journal de bord sur son compte Instagram.

A photo posted by Rebecca Moss (@_rebecca.moss) on

Mais l’artiste, spécialisée dans les vidéos loufoques – et parfois choquantes… –  va pouvoir pousser plus loin son expérience. Prévu pour durer 23 jours, son séjour pourrait durer beaucoup plus longtemps… La compagnie Hanjin Shipping est en effet en faillite et ses créanciers, dont le gouvernement coréen, refusent d’injecter plus d’argent que les 5 milliards déjà versés.

Une situation critique qui empêche les cargos de la compagnie d’accoster et les oblige à stationner à proximité de leur port de destination. La situation dure depuis plus de 10 jours et 3 000 marins sont ainsi prisonniers en mer au milieu des containers, pour une durée indéterminée. Le temps pour l’Etat et la compagnie de se mettre d’accord sur la restructuration financière de Hanjin Shipping, puis sur un plan pour le remboursement de la dette.

Si à bord du Hanjin Geneva, les ressources commencent à être rationnées, cela n’entame pas pour autant le moral de Rebecca Moss qui prend tout cela comme un challenge et une façon d’explorer de nouvelles facettes de son art… Pour l’instant ! Car ce n’est pas une situation inédite et la dernière fois que cela s’est produit, les 46 membres d’équipage de la Mission to Seafarers sont restés six mois à bord d’un bateau de croisière

 

Les œuvres de Rebecca Moss sur son site internet

Thématiques associées

The Good Spots Destination Corée du Sud