Le ciel gris, l'obscurité quand on prépare son café, le plaid que l'on ressort du placard... Tout nous rappelle que c’est l’heure d’affronter ces chimères de l’automne qui viennent hanter nos souvenirs ensoleillés. Pour garder l’esprit en voyage, évitons les embouteillages de la rentrée littéraire française et fouillons les paysages anglo-saxons pour dénicher quelques perles, nouvelles ou intemporelles.

Bible
Injustement méconnu en France alors que son chef­‑d’œuvre publié en 1929, L’Ange exilé, en fait l’un des précurseurs de la littérature américaine moderne – on parle de la grande, hein, celle de Faulkner, Kerouac, Roth ou encore Bradbury qui ne cesseront d’ailleurs de l’ériger en exemple. Natif de Caroline du Nord, Thomas Wolfe livre dans L’Histoire d’un roman (texte posthume resté inédit en France depuis quatre-vingts ans, on croit rêver !) les aléas de son expérience d’écrivain, de l’écriture de son premier roman jusqu’aux cinq années tourmentées qui suivront sa publication remarquée et jusqu’à la parution du deuxième, Le Temps et le Fleuve. Son œuvre est alors sur le point d’atteindre sa pleine maturité. Nous sommes en 1938, mais une pneumonie maligne en décidera autrement, emportant Thomas Wolfe à l’âge de 38 ans. Et dire que Danielle Steel a déjà 70 ans…
L’Histoire d’un roman, Thomas Wolfe, Sillage, 7,50 €.

« L’Histoire d’un roman », Thomas Wolfe, Sillage.
« L’Histoire d’un roman », Thomas Wolfe, Sillage. DR

Western
Boum ! Voilà le bruit que vient de faire la publication de Yaak Valley, Montana dans le monde feutré des rayons de littérature américaine. Smith Henderson, 43 ans, élevé au sein d’une famille de cow-boys et de fermiers du Montana avant de faire un tour dans la publicité, y fait une entrée fracassante. Comparé à Cormac McCarthy ou à Richard Ford, Henderson livre un premier roman décapant, qui entraîne le lecteur dans le dédale des marges des États-Unis, ces interstices de misère honteuse où macèrent les oubliés de la grande machine capitaliste. On découvre avec sidération le Montana des années 80 et la vie de Pete Snow, un assistant social mué en ange rédempteur autour duquel gravite tout un aréopage de déshérités. La langue est vive, alerte, rocailleuse, colorée. Le tableau composé par Henderson mérite amplement ses quelques médailles littéraires.
Yaak Valley, Montana, Smith Henderson, Belfond, 16 €.

« Yaak Valley, Montana », Smith Henderson, Belfond.
« Yaak Valley, Montana », Smith Henderson, Belfond. DR

Tornade
En refermant le magnifique Freedom, on avait laissé Jonathan Franzen aux prises avec la liberté du peuple américain. On le retrouve cette année aux manettes de Purity, un brillant thriller mêlant quête d’identité, histoire, sexe et manipulation. Ceux qui ont aimé le grand moraliste contemporain se laisseront séduire par ce roman virtuose d’un tout autre genre, mettant en scène Purity, alias Pip, une jeune femme vivant dans un squat d’Oakland qui se demande bien ce qu’elle va faire de sa vie. Sa rencontre avec Andras Wolf, un hacker réfugié en Bolivie, va l’entraîner dans une inexorable spirale aux séquences haletantes, dirigées par la plume démoniaque de celui que Time qualifiait de « grand romancier américain ».
Purity, Jonathan Franzen, L’Olivier, 24,50 €.

« Purity », Jonathan Franzen, L’Olivier.
« Purity », Jonathan Franzen, L’Olivier. DR

Fantaisie
Vous l’ignorez sans doute, mais ce roman, depuis sa parution en 1972, s’est vendu à plus de 50 millions d’exemplaires, c’est-à-dire plus que L’Odyssée et Autant en emporte le vent, écoulés chacun à 45 millions, et autant que la trilogie Millenium. Ce roman, c’est Watership Down du Britannique Richard Adams. Une saga fabuleuse qui raconte l’exode forcé d’un groupe de lapins menacés par la caste militaire de la garenne vers une colline plus paisible du Hampshire. Génial créateur de mondes et conteur hors pair, Richard Adams transporte le lecteur dans un univers aussi original qu’impitoyable, où Hazel, Fiver, Bigwig et tous les autres lapins doivent se battre pour leur survie. Un chef‑d’œuvre qui n’avait pas été traduit depuis trente ans et dont vous ne ressortirez pas indemne.
Watership Down, Richard Adams, Monsieur Toussaint Louverture, 21,90 €.

« Watership Down », Richard Adams, Monsieur Toussaint Louverture.
« Watership Down », Richard Adams, Monsieur Toussaint Louverture. DR

Psychédélique
Roman culte paru en 1989, cet Amour monstre est un joyeux chef‑d’œuvre qui lève le voile sur l’intimité de la famille Binewski. Loufoques en diable et très amoureux, Al et Lil décident de réunir la plus belle brochette de phénomènes de foire au monde et d’en faire un spectacle itinérant. Entre les rodomontades d’Arturo l’Aquaboy, les géniales mélopées des siamoises Iphy et Elly ou l’étrange présence de la naine albinos Oly, le lecteur ne sait plus où donner de la tête. D’autant que derrière les tableaux grotesques de cette galerie de freaks se noue une dentelle complexe de sentiments entre les membres d’une famille aux prises avec le regard que porte l’Amérique sur les limites de sa normalité.
Amour monstre, Katherine Dunn, Gallmeister, 24,80 €.

« Amour monstre », Katherine Dunn, Gallmeister.
« Amour monstre », Katherine Dunn, Gallmeister. DR

Thématiques associées