Raimond Spekking

Démantèlement nucléaire : à filière exceptionnelle, enjeux exceptionnels

Entre l’engagement de nombreux pays à sortir du nucléaire après la catastrophe de Fukushima et l’arrivée en fin de vie d’installations nucléaires, le démantèlement est une problématique d’actualité. Les perspectives de croissance laissent les industriels songeurs, mais la réalité les rappelle à l’ordre et soulève de nombreuses incertitudes concernant la filière nucléaire dans son ensemble.

Une installation nucléaire est soumise à un cycle de vie invariant. Son existence est régie par trois grandes phases distinctes, chacune astreinte à des contraintes et à une temporalité propres. D’abord, la conception et la construction, puis l’exploitation et, enfin, le démantèlement. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), instance incontestée et référente absolue, définit cette dernière étape comme étant « l’ensemble des activités, techniques et administratives réalisées après l’arrêt définitif d’une installation nucléaire, afin d’atteindre un état final prédéfini où la totalité des substances dangereuses et radioactives a été évacuée de l’installation ». Pour l’industrie, il s’agit de montrer, avec le démantèlement, qu’elle contrôle tout le cycle de vie du nucléaire. C’est ainsi que le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) organise une visite pédagogique sur le site historique de Marcoule, afin de présenter sa dernière « prouesse technologique », Maestro, un « robot pionnier unique au monde », résultat de plus de dix années de recherche et développement. Il s’agit d’un bras télé-opéré permettant d’intervenir dans un milieu de haute radioactivité, conçu spécialement pour les opérations de démantèlement et d’assainissement. Au fil de la visite, le scénario s’affine et le suspens s’entretient. Salle immersive, réalité virtuelle, simulation des opérations en 3D… On oscille entre jeu vidéo et usine du futur. Tout pour démontrer que la plus haute technologie est au service du démantèlement. Enfin, on nous livre une démonstration en direct des prouesses de Maestro, à l’œuvre sur la ­découpe laser d’un dissolveur de l’usine d’extraction du plutonium (UP1). Il y a quelque chose de déconcertant à suivre, à distance, la découpe minutieuse d’une plaque de 30 cm de côté sur une cuve qui fait 4 mètres de hauteur et 2 mètres de diamètre. On prend alors la mesure d’un chantier de démantèlement et de ce qu’un milieu hostile implique. Aux difficultés de démolition traditionnelle s’ajoutent les contraintes liées à la radioactivité. Il s’agit de démonter et de stocker les pièces d’un puzzle infiniment complexe. L’exercice de communication se poursuit. On insiste sur l’adaptabilité de ce bras à tout faire qui peut intervenir sur n’importe quel chantier et qui possède l’avantage d’être un produit industriel, commercialisable à souhait. Le CEA n’est pas le seul à investir dans les techniques de démantèlement robotisées. EDF et Areva possèdent également  leur écurie de robots démanteleurs et leur panel de supertechnologies de pointe. En France, on dénombre 125 installations nucléaires de base (INB), parmi lesquelles une trentaine d’installations de tout type (réacteurs de production d’électricité ou de recherche, laboratoires, usines de retraitement du combustible, installations de traitement des déchets, etc.) sont arrêtées ou en cours de démantèlement. « L’idée est de briller en France et d’être une vitrine à l’international », explique Maxime Michaut, directeur de la communication des activités Démantèlements et Services d’Areva.

Salle immersive où sont préparées les opérations de démantèlement avec le robot Maestro mis au point par le CEA.
Salle immersive où sont préparées les opérations de démantèlement avec le robot Maestro mis au point par le CEA. Le Couster - CEA
Salle immersive où sont préparées les opérations de démantèlement avec le robot Maestro mis au point par le CEA.
Salle immersive où sont préparées les opérations de démantèlement avec le robot Maestro mis au point par le CEA. Le Couster - CEA

The good concept store A découvrir dans le concept store