A l'occasion de la Foire Internationale d'Art Contemporain (FIAC), dès le 20 octobre, The Good Life vous présente les grandes expositions de l'automne qu'il ne faut surtout pas manquer.

Londres
Depuis son ouverture en 2000, le Turbine Hall est le clou du spectacle de la Tate Modern. Avec 26 mètres de hauteur et 3 300 m2, cet espace grandiose, situé au cœur d’une ancienne centrale électrique rénovée par Herzog & de Meuron, fait chaque année exploser les compteurs de visiteurs grâce aux artistes invités à y produire une pièce à la démesure de leur volonté. Louise Bourgeois fut la première, puis Anish Kapoor (2002-2003), Olafur Eliasson (2003-2004) et Carsten Holler (2006-2007) ont suivi. Cette commission du groupe automobile Hyundai offre aujourd’hui au plasticien français Philippe Parreno la possibilité d’y déployer son œuvre à l’ampleur cinématographique et universelle.
Philippe Parreno, Turbine Hall, Tate Modern, du 4 octobre au 2 avril. www.tate.org.uk

« TV Channel », Philippe Parreno, 2013.
« TV Channel », Philippe Parreno, 2013. DR

Rennes
Rennes vit l’art contemporain à l’international avec la 5e édition de sa biennale imaginée par le commissaire d’exposition et critique d’art François Piron. Avec 29 artistes émergents et confirmés (Ed Atkins, David Douard, Michel François, Mark Manders, Mélanie Matranga…), il questionne la place de l’individu et de l’émotion dans un monde tributaire de l’économie et des technologies. Les œuvres (pour la plupart produites spécialement pour l’occasion) sont à voir dans douze lieux d’exposition, en ville et dans la région, comme la Halle de la Courrouze, ancien arsenal militaire du XIXe siècle, le FRAC Bretagne, de l’architecte Odile Decq, et les centres d’art contemporain 40mcube et La Criée.
Incorporated !, du 1er octobre au 11 décembre. www.lesateliersderennes.fr

« & Love », Jean-Alain Corre, 2016.
« & Love », Jean-Alain Corre, 2016. DR

Arles
Revoilà Urs Fischer en France, après son passage remarqué au musée d’Art et d’Histoire de Genève. La directrice artistique de la fondation Vincent Van Gogh, Bice Curiger, a invité l’artiste suisse, installé à New York, afin qu’il occupe l’institution avec une intervention murale exclusive et une sélection d’œuvres récentes. Son travail protéiforme, aux croisements de l’installation, de la sculpture, de la peinture et de la photographie, utilise tant des techniques informatiques de haute résolution que des matériaux périssables, du bronze, de l’aluminium et de la cire pour des œuvres littéralement dégoulinantes de bonnes et de mauvaises intentions, dont la plastique foisonnante évoque en creux celle… de Vincent Van Gogh.
Urs Fischer, fondation Vincent Van Gogh, du 1er octobre au 29 janvier. www.fondation-vincentvangogh-arles.org

« Potassium », Urs Fischer, 2015.
« Potassium », Urs Fischer, 2015. DR

Rome
Au prestigieux musée d’art moderne romain, la première exposition de Cristiana Collu a l’ambition classique et affichée de ses précédents succès, lorsqu’elle était à la direction du musée d’Art contemporain de Trente et Rovereto : regrouper, sous le thème du temps, des œuvres d’artistes contemporains majeurs dans leur domaine, comme Francis Alÿs (vidéo), Hiroshi Sugimoto (photographie) et Tatiana Trouvé (installations), qui sont en corrélation avec les collections permanentes du lieu, à l’instar des sculptures et les peintures éternelles d’Alexander Calder et de Lucio Fontana.
The Lasting. L’intervallo e la Durata, Galleria Nazionale, jusqu’au 29 janvier. www.lagallerianazionale.com

« Cinema Teatro Nuovo, San Gimignano », Hiroshi Sugimoto, 2013.
« Cinema Teatro Nuovo, San Gimignano », Hiroshi Sugimoto, 2013. DR

Paris
Après un an et douze performances orchestrées au Stedelijk, à Amsterdam, Tino Sehgal (Lion d’or à la Biennale de Venise en 2013) investit l’ensemble des espaces d’exposition du palais de Tokyo avec de nouvelles productions qui convient le public à participer activement. Cet événement sur 13 000 m2, décrit comme étant « le plus vaste et le plus ambitieux projet d’art vivant jamais réalisé », va définitivement populariser en France son œuvre immatérielle située entre la chorégraphie et l’art conceptuel.
Tino Sehgal, palais de Tokyo, du 12 octobre au 18 décembre. www.palaisdetokyo.com

 

L’article sur la FIAC à retrouver sur IDEAT

The good concept store A découvrir dans le concept store