Opera a lancé en test son VPN gratuit et illimité sur sa version bureau il y a déjà plusieurs semaines. Le navigateur vient de passer à l’étape suivante en le rendant disponible sur mobile.

Opera continue sa cabale contre les traqueurs et le blocage de contenus. Le navigateur norvégien, qui a déjà installé un VPN sur sa version bureau, étend ce service aux smartphones fonctionnant sous Android (pour l’instant, seulement aux Etats-Unis, en Allemagne, à Singapour, aux Pays-Bas et au Canada).

Ce nouveau service permettra de surfer sans donner sa localisation exacte, et d’accéder à certains contenus bloqués dans le pays où l’on se trouve. Il aura également une fonction anti « ad trackers », ces logiciels qui permettent de tracer vos données personnelles pour les fournir aux publicitaires. L’aspect sécurité n’a pas été négligé, le VPN Opéra permet en effet de tester les réseaux Wi-Fi pour s’assurer de leur fiabilité.

Cette application est gratuite et son utilisation illimitée. Comment se finance-t-elle ? Opera affichera d’une part des publicités et revendra d’autre part certaines données. Des données anonymes et globales sur l’utilisation en général des smartphones, rien de spécifique à votre navigation, promet la société. Certains doutent de ces vertueuses  intentions de la part d’une entreprise dont le service de navigation a été cédé il y a peu à un consortium chinois. Les autres branches d’Opera Software sont toujours norvégiennes, rassurent ses porte-parole…

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store