Le Premier ministre japonais continue de compter ses victoires. Après le renouvellement partiel du Sénat début juillet, il parvient aujourd’hui à faire approuver un nouveau plan de relance économique colossal.

Les dernières élections au Sénat nippon avaient donné le ton. Shinzo Abe renforce sa position au sein du gouvernement, notamment ses politiques libérales, les Abenomics. Ce mardi 2 août, Tokyo officialise son souhait de revitalisation économique, en faisant approuver un plan de relance à hauteur de 28 000 milliards de yens (240 milliards d’euros). Un budget qui doit cependant encore passer entre les mains du Parlement.

Débloquer une telle somme permettrait de revaloriser plusieurs secteurs tels que le tourisme, l’agriculture et venir en aide aux zones détériorées par les dernières catastrophes naturelles (mars 2011 et avril 2016).

Les Abenomics ne sont pas mises de côté, puisque l’une des priorités du Premier ministre est de soutenir le secteur entrepreneurial. Le projet initial de Shinzo Abe est d’injecter 6000 milliards de yens (environ 50 milliards d’euros), dans l’octroi de prêts à taux très faible pour stimuler le développement des entreprises nipponnes, dont certaines ont été frappées de plein fouet par le récent Brexit. Par ailleurs, de nouvelles infrastructures sont également à prévoir, notamment la construction d’un nouveau train baptisé Maglev, qui relierait Tokyo et Osaka en passant par Nagoya.

The Good Spots Destination Tokyo

The good concept store A découvrir dans le concept store