Les investissements chinois aux Etats-Unis n’ont jamais été aussi importants, et ils devraient même dépasser la barre des 20 milliards de dollars d’ici la fin de l’année. La Chine joue-t-elle la sécurité ?

Avec 18,4 milliards de dollars dépensés aux Etats-Unis rien que pour la première moitié de 2016, la Chine triple ses investissements par rapport au premier semestre de l’année dernière (6,4 milliards). C’est même déjà plus que la totalité de l’année 2015 (15,3 milliards). Une dynamique respectée puisque cela fait 3 ans de suite que les investissements chinois dépassent les 10 milliards de dollars aux USA.

Une fuite des capitaux, conséquence directe d’un ralentissement persistant de l’économie chinoise ? Selon certains consultants, cités par le South China Morning Post, « pendant le premier semestre, plus de 80 % des investissements directs de la Chine peuvent être considérés comme vraiment stratégiques, voire vitaux ». Autrement dit, il s’agit de vraies entreprises qui investissent dans leurs domaines de prédilection, avec un réel objectif de revenus, potentiellement profitable à la croissance du pays. Pas simplement un placement pour sécuriser ses capitaux.

Parmi ces accords vitaux, le retentissant rachat de la filière électroménager de General Electric par le géant de Shanghai, Haier ou encore l’acquisition des studios Legendary Entertainement par le roi du divertissement en Chine : Wanda. Des opérations à 5 et 3 milliards de dollars qui participent au bilan record des investissements chinois aux US.

Une montée en flèche qui ne devrait pas s’arrêter… la valeur des opérations prévues, sans être encore annoncées, devrait porter le total des investissements directs de la Chine dans des entreprises américaines à 33 milliards de dollars.

Thématiques associées