Wikimedia

Japon : la folie Pokémon Go fait grossir McDonald’s

Après l’annonce d’un accord entre le géant du fast-food et l’application Pokémon Go, l’action McDonald’s au Japon a grimpé à son plus haut niveau depuis quinze ans. Une confirmation que la folie qui entoure le jeu Nintendo, constitue une mine d’or pour les restaurateurs.

L’action McDonald’s a pris 10 points cette nuit pour atteindre son plus haut niveau depuis 2001 (3875 Yen, soit environ 33 €). La raison ? La divulgation d’un accord avec l’application Pokémon Go pour la transformation des restaurants du pays en « Pokéstops », des endroits où les utilisateurs peuvent récupérer des objets, mais surtout déposer des leurres pour attirer des créatures.

Autrement dit, les fast-foods de la chaîne deviendront des nids à Pokémon et pourraient retrouver des couleurs, après plusieurs scandales sanitaires qui ont écorné son image auprès des Japonais. Il faut souligner que cette embellie spectaculaire intervient alors que l’application n’est même pas encore disponible dans l’archipel… « McDo » pourrait donc annoncer des partenariats équivalents dans d’autres pays dans les jours à venir…

McDonald’s n’est pas le seul restaurateur à avoir eu l’idée de profiter du succès phénoménal de l’application. Le chef d’une pizzeria de Long Island a déclaré au New York Post avoir acheté une douzaine de leurres (les objets qui attirent les Pokémon pendant une demi-heure) pour seulement dix dollars et constaté une augmentation de son chiffre d’affaires de 75 % !

Car si l’application est gratuite au téléchargement, il est possible pour tous les utilisateurs d’acheter des bonus, dont ces fameux leurres. Un passionné de fintech californien a fait un calcul simple et conclut que le coût horaire d’un leurre est de 1,17 $. Une somme ridicule quand on voit les retombées pour ce pizzaïolo…

Mais ce n’est pas tout, le PDG de Niantic (qui développe l’application pour Nintendo) a déclaré au Financial Times que Pokémon Go pourrait bientôt signer des contrats avec des annonceurs pour des événements sponsorisés à l’intérieur du jeu (combats, créatures rares, Pokéstops personnalisés entre autres). C’est la première fois qu’un jeu mobile a une telle influence sur l’économie réelle. Après Nintendo et les restaurateurs, quels seront les prochains acteurs à en profiter ?

Thématiques associées

The Good Spots Destination Japon