Amsterdam vient d'être classée deuxième ville la plus accueillante d'Europe pour les créateurs de start-ups. The Good Life vous explique comment elle est devenue le nouvel eldorado de jeunes entrepreneurs venus du monde entier.

Lors de l’événement The Next Web Conference en mai dernier, The Good Life a rencontré Matias Rodsevich, directeur de la communication d’Impraise, qui a lancé un outil innovant de feedback instantané et anonyme au sein des entreprises. Cette start-up a initialement démarré son activité à San Francisco, avant d’ouvrir un bureau à Amsterdam.

Matias Rodsevich, directeur de la communication d’Impraise.
Matias Rodsevich, directeur de la communication d’Impraise. Kahina Meziant

Pourquoi Impraise a décidé de s’installer à Amsterdam ?
Les fondateurs ont décidé de retourner en Europe, d’abord parce que c’était beaucoup plus simple en terme de visa. Ils venaient de terminer leur session d’été au sein de l’incubateur Y Combinator et le temps était venu de prendre une décision : rester aux États-Unis ou revenir en Europe. Comme la plupart d’entre nous avaient des passeports européens, il nous semblait plus intéressant et facile d’y retourner. Mais ce n’est pas tout, car étant donné que tous les fondateurs viennent de pays différents, il fallait choisir le pays d’Europe dans lequel on allait s’implanter. La raison pour laquelle notre choix s’est porté sur Amsterdam – et pas Londres ou Berlin –, c’est principalement le coût de la vie, très abordable ici, dans un environnement de travail où les entreprises sont valorisées et l’atmosphère internationale. Il n’est pas indispensable d’apprendre le néerlandais, car tout le monde parle anglais couramment. Ensuite, les avantages accordés aux start-ups, en terme de taxes et d’aides du gouvernement, sont incomparables. Ici, CEO et ressources humaines ne veulent plus travailler à l’ancienne et ils sont prêts à envisager des process plus efficaces. Impraise avait un vrai rôle à jouer dans cette ville. Pourtant, avant de s’installer définitivement à Amsterdam, Impraise a fait le tour de l’Europe : Suède, Berlin, Lisbonne… Aujourd’hui, nous avons un QG à New York et un autre à Amsterdam et je pense que c’est la meilleure décision que nous ayons prise.

Pour Impraise, quels sont les plus gros avantages dans le fait d’engager des personnes venues des quatre coins du monde  ?
Pour l’instant, Impraise compte 17 nationalités différentes sur une équipe de 24 personnes ! Les bénéfices sont innombrables mais je peux les résumer en trois points majeurs : la créativité, une culture de travail riche et des connaissances internationales. La créativité parce que la diversité des bagages de chacun est un réel moteur pour nos projets et ajoute des perspectives intéressantes et des nouvelles idées à chaque proposition qui émerge. La culture de travail est très riche et nous passons des heures à débattre ensemble et partager nos expériences. On se voit en dehors du travail. On est devenu comme une vraie famille. Et puis évidement, la connaissance des marchés étrangers est essentielle quand on souhaite développer un business global. Si les employés connaissent d’autres langues et systèmes, c’est tout bénéfice pour Impraise. Aujourd’hui, nos clients sont dispersés partout à travers le monde. Du coup, avec nos talents internationaux, tous leurs besoins peuvent être anticipés…

Pourquoi, selon vous, Amsterdam est si accueillante avec les étrangers ?
Personnellement, j’ai vécu à Buenos-Aires et Melbourne, et Amsterdam remporte largement la première place quand il s’agit d’ouverture d’esprit. On sent que la ville est fondée sur un modèle d’accueil aux étrangers. Les panneaux de circulation dans les rues sont en anglais, il y des activités multiculturelles, en anglais également, qui ont lieu tous les jours… J’habite ici depuis un an et je n’ai jamais eu de problème pour communiquer avec qui que ce soit. Quant aux lois, elles s’appliquent aussi bien aux locaux qu’aux étrangers : tout le monde paie les même taxes et a droit aux mêmes avantages.

Amsterdam, un certain sens de l'accueil…

Avec plus de 2 700 entreprises internationales installées dans la ville, Amsterdam s’érige comme le hub de la nouvelle économie mondialisée. Aujourd’hui, le mélange des cultures contribue à faire de l’économie néerlandaise l’une des plus prospères d’Europe. La ville a d’ailleurs été classée par l’European Digital City Index deuxième ville la plus propice pour lancer sa start-up. Afin de faciliter l’aventure, les autorités ont mis en place un visa spécial baptisé « Start-up visa ». Il permet aux entrepreneurs du monde entier de tenter leur chance, la seule condition étant de s’associer avec un partenaire local reconnu.
La structure StartupAmsterdam travaille conjointement avec l’Etat néerlandais pour aider les expatriés à créer leur jeune pousse. De plus, la ville a limité les procédures administratives, en octroyant des avantages aux entrepreneurs étrangers sur les charges sociales (notamment la règle des 30 %) et en élaborant des programmes d’insertion spécifiques.

 

The good concept store A découvrir dans le concept store