La Bulgarie est un des premiers pays à se soustraire à Microsoft, Adobe et consorts. Toutes les administrations du pays utiliseront désormais des logiciels libres. Une voie opposée à celle choisie par la France...

Le parlement bulgare vient d’adopter un projet de loi exigeant que tous les logiciels utilisés par le gouvernement et les autorités administratives soient open source, c’est à dire que leur code n’est pas la propriété d’une entreprise et peut donc être modifié, adapté et mis à jour selon les besoins de l’utilisateur.

A l’origine de cette initiative se trouve Bozhidar Bozhanov, un ingénieur et développeur devenu conseiller gouvernemental en 2015, et qui est spécifiquement en charge de l’e-gouvernance. En 2014, l’homme s’était fait remarquer lors d’une conférence en détaillant les inconvénients des produits développés par les géants du logiciel pour les Etats. « Souvent, notait Bozhidar Bozhanov, ces programmes exposent les gouvernements à une forte vulnérabilité informatique. »

L’Open Source, a contrario, accroît nettement la sécurité des portails gouvernementaux, car leurs techniciens peuvent mettre les mains dans le code afin d’identifier et combler les failles potentielles. Ces logiciels permettent également une plus grande flexibilité dans la mise à jour des programmes et la réadaptation selon les besoins, sans engendrer de dépenses publiques importantes.

Pour Bozhidar Bozhanov, un autre aspect capital de l’Open Source est la transparence. C’est l’un des points central de l’article 58a qui détermine les conditions d’application de cette nouvelle loi. Sur son blog, l’ingénieur explique : « Peu importe le degré de personnalisation, nos logiciels seront tous visibles et accessibles par tous. Après tout, ils sont payés par les contribuables, donc tous devraient être capables d’en profiter. » En France, le gouvernement a décidé en décembre dernier de confier à Microsoft la fourniture des logiciels de l’Education nationale…

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store