Wikimedia

Visite de la Banque mondiale à New Delhi : l’Inde bonne élève

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, était en visite en Inde ce jeudi. Il y a rencontré le Premier Ministre Narendra Modi ainsi que ses ministres des finances et du commerce. Et il en a profité pour féliciter le gouvernement indien pour ses investissements et sa croissance exemplaires.

« Nous sommes ravis des progrès réalisés. Le Premier Ministre Modi et son gouvernement avaient mis la barre très haut, je suis agréablement surpris de ce qu’ils ont réalisé. » Jim Yong Kim, le président de la Banque mondiale, était on ne peut plus élogieux ce jeudi après sa rencontre avec l’exécutif indien à New Delhi. Il a d’ailleurs assuré que les investissements de la Banque mondiale, qui s’élèvent à 5 milliards de dollars depuis deux ans, allaient encore augmenter…

Pourquoi ? Kim a indiqué « qu’avec une croissance de 7,6 %, l’Inde est devenue un référent de l’économie mondiale. C’est un modèle à la fois pour les pays développés et pour les pays en développement. » Le ministre des finances a franchement demandé à l’Américain d’envoyer des équipes en Inde pour mettre à jour son classement des pays où il est le plus facile de faire du business (l’Inde est actuellement 130e sur 189) : « Ils ont accepté d’envoyer des experts pour valider les progrès effectués », s’est-il réjoui. La présence de la Chine, rival historique, une cinquantaine de places plus haut (84e) renforce un peu plus ce sentiment d’injustice.

Pourtant, une compensation financière à cet affront devrait se concrétiser car selon les reporters du Times of India, de nombreux projets indiens très coûteux ont été évoqués, et le Président de la Banque mondiale s’est montré très attentif, notamment concernant les énergies renouvelables…

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store