Le géant du e-commerce japonais s'apprête a investir dans la plateforme Telefarm, qui met en relation les agriculteurs du pays avec des consommateurs.

En difficulté en Europe, où il a dû fermer plusieurs sites, Rakuten ne faiblit pas à domicile. Le leader du e-commerce au Japon vient d’annoncer qu’il allait investir dans Telefarm, un site internet qui permet d’acheter ses fruits et légumes directement auprès des producteurs, sans intermédiaire. Un retour à la terre censé compenser les différents échecs dans les investissements à l’étranger, dans des compagnies américaines notamment.

Pour justifier cette nouvelle stratégie, la firme tokyoïte se dit inquiète de la désertification et du découragement des potentiels nouveaux fermiers : « Nous aimerions contribuer à un nouveau souffle pour les régions agricoles, en utilisant les régions désertées et contribuer financièrement à l’installation de nouveaux agriculteurs. » Une démarche qui n’est bien entendu pas que philanthrope, mais qui, si elle réussit, pourrait changer le visage de l’agriculture locale, de Rakuten et peut-être même du e-commerce lui-même !

Thématiques associées