Derrick Coetzee

Microsoft : Du Power Point au power pot !

L’info est tombée jeudi dernier et défraie déjà la chronique. Microsoft a décidé de se lancer dans le business de la marijuana, un secteur légal dans la moitié des états américains et qui représente plus 5 milliards de dollars aux Etats-Unis. Le point sur cet investissement.

Si le sujet reste encore tabou dans la majorité des grosses compagnies, Microsoft a pris acte de la légalisation galopante du cannabis aux Etats-Unis. Des représentants du géant du logiciel ont annoncé jeudi dernier avoir noué un partenariat avec la start-up Kind Financial, basée à Los Angeles, dont l’ambition est de mettre à disposition des institutions gouvernementales américaines un programme informatique qui permet d’assurer la traçabilité de la marijuana, « de la semence à la vente ».

Le programme rejoint le service de « cloud computing » Azure, élaboré par Microsoft. Il sera proposé à toutes les administrations des états ayant légalisé la vente et/ou l’usage de marijuana. Jusqu’ici, vingt-cinq d’entre eux sont concernés à des degrés divers. « Ce nombre devrait significativement augmenter dans un futur proche », assure Kimberly Nelson, le directeur exécutif des solutions locales et gouvernementales chez Microsoft. Cinq nouveaux États, dont la Californie, devraient organiser une consultation à l’automne prochain. Selon lui, « avec la régulation du business de la marijuana, il y aura plus de transactions, et de plus en plus d’exigences et d’outils disponibles pour contrôler sa circulation ».

Ce partenariat constitue donc une réelle opportunité pour Microsoft, pionnier sur un marché prometteur. Selon une étude dirigée par Matthew A. Karnes au sein du cabinet Green Wave Advisors, les ventes de cannabis se sont élevées à 4,8 milliards de dollars en 2015, une somme qui pourrait atteindre 25 milliards en 2020, si la Californie approuve la légalisation.

Microsoft cherche-t-il à combler le manque à gagner découlant du déclin de ses programmes PC ? C’est une piste raisonnable pour ceux qui suivent de près l’actualité de l’entreprise. En attendant, la nouvelle semble en tout cas réjouir certains internautes…

Qui est « Kind » ?

Kind est une start-up basée à L.A. qui s’est donné pour mission de réguler et sécuriser le commerce du cannabis. En mettant en place des genres de « kiosques-distributeurs » de marijuana, elle facilite la vente aux particuliers en intégrant les transactions au circuit bancaire et en garantissant qu’elles se font dans le cadre fixé par la loi (âge, justificatifs médicaux, etc.). Ses services ne s’arrêtent pas là, car Kind met aussi à disposition des gouvernements locaux des consultants pour accompagner les institutions dans le processus de légalisation. Microsoft ne compte pas s’impliquer dans la partie pratique de la vente, mais plutôt dans le « back-office » aux administrations.