Le Trabendo parisien accueille ce vendredi le concert d'une légende méconnue de la pop britannique. Retour en 10 dates marquantes sur la carrière cahoteuse de James, groupe fondé en 1982 et qui a traversé les décennies en conservant intacte sa créativité…

> 1982 : Fondation de James autour du charismatique chanteur Tim Booth dans une banlieue de Manchester. Le groupe donne ses premiers concerts à la mythique Haçienda, club majeur dans l’histoire de la pop et de la musique électronique. James s’embarque ensuite dans une tournée en première partie des Smiths, qui reprennent une de leurs chansons sur scène.

 

> 1988 : Après six années à écumer l’Angleterre sans reconnaissance publique, les membres du groupe sont ruinés et deviennent cobayes médicaux au Manchester Royal Infirmary. James fait même l’objet d’un documentaire sur les stars du rock déchues…

 

> Juin 1990 : Le groupe parvient à sortir Goldmother, son troisième album, qui éclôt en plein mouvement Madchester. La pop teintée d’électronique de James fait enfin mouche. Le single Sit Down atteint la deuxième place des charts anglais.

 

> 1992 : Le groupe perce aux Etats-Unis après une longue tournée et un album conçu pour les foules, Seven, dont est extrait le single Sound, lui aussi classé parmi les meilleures ventes de singles cette année-là…

 

> 1993 : Le succès américain conduit Neil Young, alors parrain d’une scène grunge en plein boom, à les réquisitionner pour faire la première partie de sa tournée acoustique. Marqué à jamais par cette expérience, le groupe décide de donner un tour plus intimiste à sa musique et enregistre avec Brian Eno son chef-d’œuvre, Laid, à la fois pop et ambient, abordable et exigeant. L’album se vend à un million d’exemplaires rien qu’aux Etats-Unis et ses chansons sont notamment utilisées dans la saga American Pie…

 

> 1994-1995 : La malchance poursuit le groupe… Son chanteur s’exile aux Etats-Unis pour enregistrer avec le compositeur Angelo Baladamenti, le guitariste Larry Gott quitte le groupe pour raisons familiales et le fisc britannique réclame 250 000 £ d’arriérés fiscaux à la manager qui quitte le navire.

 

> 1997 : Malgré tout, le groupe revient avec l’album Whiplash… mais le chanteur se blesse sur scène à la veille d’une nouvelle tournée US censée les relancer !

 

> 2000 : Le nouvel album enregistré avec Brian Eno fait un four… Le chanteur Tim Booth décide de quitter le groupe, qui se lance malgré tout dans une tournée d’adieux poignante, comme le prouve ce Sit Down enregistré dans son fief de Manchester…

 

 

> 2007 : Après six ans de silence, les trois membres principaux du groupe décident de remonter sur les planches après une jam session prometteuse. Une fois relancé, James enchaîne albums et concerts dans les plus grands festivals (Coachella, Glastonbury…).

 

> 2016 : James sort son quatorzième album, dont le succès dépasse toutes les espérances du groupe. Girl at the end of the world (PIAS) atteint la deuxième place des charts UK juste derrière Adele et la tournée des arenas est très vite « sold out ».

 

James, en concert le 17 juin au Trabendo à Paris. wearejames.com

JAMES_ALBUM_DIGITAL_&_CD

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store