Screenshot 8/06/2016
Economie 2.0

Le tourisme de luxe s’offre une seconde vie grâce aux nouvelles technologies

Le tourisme de luxe n’a pas échappé à la crise provoquée par l’irruption des nouvelles technologies et de nouveaux acteurs qui bouleversent les habitudes. Mais tout ça, c’est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui, le voyage cinq-étoiles peut aussi prendre une tournure D.I.Y. Démonstration.

Bloomberg ironisait récemment sur l’immobilité des sites web de voyages qui, après une période faste au début des années 2000, sont peu à peu tombés en désuétude. « Expedia n’a probablement pas changé son design depuis 1999 », narguait le magazine économique. Ces derniers mois, l’association « technologie + intelligence humaine » apparaît comme le ticket gagnant du secteur du tourisme.

S’impliquer dans l’organisation de son voyage… tout en se laissant guider par des professionnels. L’exemple de Skylark illustre bien les désirs du touriste moderne : pour un forfait de 400 $ par an, cet agent de voyages propose à ses abonnés une liste de packages par destination incluant les vols et les hôtels, mais le tout reste entièrement personnalisable. La réservation peut se faire en seulement quelques minutes, depuis un smartphone ou un ordinateur. Mais si vous préférez le contact humain, pas de problème ! Un expert peut se mettre à votre disposition en direct sur un chat, afin de répondre à toutes vos questions et vous accompagner dans le processus d’élaboration de votre voyage.

L’application Lola permet, elle, à ses utilisateurs de chatter avec des spécialistes du voyage qui procèdent ensuite à toutes les recherches nécessaires pour élaborer un voyage sur-mesure. Le tout, uniquement via SMS… Ce type d’application connaît récemment une forte embellie. La plupart de ces services émergent du marché nord-américain et s’adressent à des CSP++. On ne devrait pas tarder à les voir débarquer en Europe…

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store