Accueilli dans les bureaux de Sony à Paris, The Good Life a pu tester en avant-première (la sortie est prévue le 13 octobre…) le premier casque de réalité virtuelle pour console de salon : le Playstation VR. Présentation du nouveau bébé de Sony entre requins, zombies et courses-poursuites en immersion.

Dans une salle réservée aux tests des nouveautés du géant japonais, le Playstation VR trône sur sa borne. Avec son design clair et lumineux, il paraît plus accueillant que l’Oculus Rift ou le HTC Vive, ses principaux concurrents à ce jour. Plus ludique également… Logique, puisqu’il va servir aux joueurs de Playstation, avec l’ambition de rendre la PS4 plus conviviale, sans pour autant renier sa réputation de console pour hardcore gamers. Paradoxalement, c’est avec un casque de réalité virtuelle, qui vous plonge dans un univers artificiel en vous isolant de tout ce qu’il y a autour, que Sony pourrait réussir son pari.

Impatient d’essayer cette bête qui ambitionne de révolutionner le jeu vidéo, j’enfile le casque qui se révèle plutôt léger. Le Playstation VR doit sortir le 13 octobre, aussi les premiers jeux ne sont disponibles qu’en version beta (au moment du test du jeu, le 6 juin dernier ndlr). Je commence par The Deep, pas vraiment un jeu, plutôt une démonstration de ce que le casque a dans le ventre. « C’est un logiciel d’immersion sous-marine plus contemplatif qu’autre chose. Il sera fourni gratuitement avec le casque pour que l’utilisateur se familiarise avec l’appareil et son fonctionnement », me prévient d’emblée le représentant de Sony. On démarre sa plongée dans une cage. Je tourne la tête dans tous les sens pour inspecter l’environnement. Pour l’instant, tout se passe bien. Je suis vraiment seul au monde, entouré de bleu… Bien entendu, les choses ne tardent pas à se gâter quand un grand blanc décide de pourrir ma descente… Le requin – certainement l’un des animaux les plus durs à numériser – est plutôt réussi graphiquement. Après cette prise en main, place aux choses sérieuses avec un jeu de tir sur zombies, Rush of bloods…

Dans The Heist of London, vous êtes lancé à pleine vitesse dans une voiture et vous devez tirer sur vos poursuivants. Intuitive, malgré un léger manque de précision, la version beta met vraiment l’eau à la bouche…
Dans The Heist of London, vous êtes lancé à pleine vitesse dans une voiture et vous devez tirer sur vos poursuivants. Intuitive, malgré un léger manque de précision, la version beta met vraiment l’eau à la bouche… 2016 Sony Computer Entertainement Inc

Le principe est simple : je suis dans un wagon armé de deux revolvers et je dois tirer sur tout ce qui s’approche de moi. L’immersion est telle que je me surprends à regarder autour de moi comme sur un grand huit. Par réflexe, je baisse la tête quand le décor s’approche un peu trop de mon avatar. Mon accompagnatrice essaie de me parler, mais je suis trop concentré sur ma mission pour l’écouter… Finalement, au bout de quelques minutes, je meurs brûlé vif par un cocktail Molotov. Dans la joie et la bonne humeur…

Je termine mon expérience par The Heist of London, une course-poursuite où il faut se débarrasser de gangsters à moto tout en n’oubliant pas de recharger son arme. En moins de cinq minutes, je suis devenu un vrai truand !

Un accessoire à 400 €…

Le Playstation VR sera commercialisé dès le 13 octobre pour 399,99 €. Au casque en lui-même, il faudra ajouter le prix de la Playstation Camera (environ 60 €), des manettes PS Moove (entre 20 € et 30 € pièce) et bien sûr une PS4 (à partir de 299 €) qui sert à « mouliner » toutes les données. Jusque-là, les casques à réalité virtuelle n’étaient compatibles qu’avec des PC (Oculus Rift) ou des smartphones (Google Cardboard…) et les deux meilleurs du marché, l’Oculus Rift et le HTC Vive, coûtent entre 525 € et 900 €, ce qui renforce l’attrait du Playstation VR…

Le Playstation VR est certainement le casque de réalité virtuelle qui offre le meilleur rapport qualité/prix. Avec un champ de vision à 100 degrés, il fait presque aussi bien que le Vive et l’Oculus Rift (110°) et concernant la fréquence d’affichage, il fait carrément mieux avec 120 Hz contre 90 pour ses concurrents. Certains jeux prévus au lancement comme Headmaster sont bien sûr un peu simplistes (le but est de frapper un ballon de foot avec la tête…). Et les graphismes demeurent perfectibles (je n’avais pas de corps matérialisé dans The Heist of London). Néanmoins, ce casque pourrait bien changer le visage du jeu de salon. Chez Sony, on compte s’en servir « pour démocratiser le casque de réalité virtuelle avec un modèle simple d’utilisation et qui peut s’utiliser en groupe ». En faisant plonger ses amis au milieu des requins ? Pas d’inquiétude, Playstation a aussi prévu des jeux moins anxiogènes…

The good concept store A découvrir dans le concept store