Avec l'inauguration le 1er juin de sa Cité du Vin, Bordeaux s'ancre dans l'œnotourisme avec un spectaculaire musée high-tech. Entre découverte et histoires, elle s'impose comme un haut-lieu de la culture viticole.

Il faudrait être un oiseau pour prendre toute la dimension de la Cité du Vin qui ouvre le 1er juin à Bordeaux. Si le bâtiment est assez rondouillard et imposant vu du sol, quand on prend de la hauteur, on saisit toute sa beauté. Cep de vigne ou carafe à décanter selon l’inspiration, ses courbes recouvertes de panneaux métalliques qui alternent avec du verre reflètent les couleurs changeantes de la Garonne qui coule à ses pieds. Cette cathédrale dédiée à la culture du vin au sens large est à la fois un outil pédagogique pour comprendre la vigne et le vin, mais aussi un levier de développement pour Bordeaux. La mairie, qui a investi dans cette institution 31 millions d’euros (sur un coût total de 81), compte attirer une grande partie des quelque six millions de touristes qui fréquentent la capitale aquitaine chaque année. Un ponton a même été installé au pied de la Cité pour accueillir les croisiéristes.

A l’intérieur, l’architecture en bois rappelle les plus beaux chais de la région et reprend les courbes de l’extérieur. Un challenge pour le cabinet d’architecture parisien XTU, qui s’est associé à l’agence britannique de scénographie Casson Mann. De leur collaboration sont nés des espaces d’exposition, un amphithéâtre, des salles de dégustation et d’expérimentation, mais aussi une boutique qui accueille pas moins de 15 000 bouteilles de vins issus de 80 pays, un restaurant et un belvédère d’où l’on découvre Bordeaux à 360°.

Très loin des musées traditionnels, la visite ici se fait entièrement interactive grâce à un « compagnon de visite », une sorte de mini-tablette qui permet d’accéder à des vidéos, des contenus en réalité augmentée, des parcours olfactifs… Un outil grâce auquel on plonge vraiment dans l’univers du vin, de son histoire et des hommes et femmes qui le font au quotidien. Que l’on s’y connaisse ou pas, la visite est enrichissante et amusante, jamais lassante et accessible à tous les publics, même les plus jeunes. Un pari réussi pour ce projet porté par Alain Juppé, maire de Bordeaux, et soutenu par les organisations viticoles bordelaises, mais aussi par celles de nombreux pays du monde qui voient là une superbe vitrine pour faire connaître leurs produits. D’autant que les bouteilles achetées à la boutique peuvent être dégustées – sans droit de bouchon – au restaurant de la Cité avec vue imprenable sur la ville.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Bordeaux

The good concept store A découvrir dans le concept store