Envie de mener votre enquête ? L'International Consortium for Investigative Journalism (ICIJ) vient de lancer un moteur de recherche pour explorer la jungle des Panama Papers.

Lorsque le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung a annoncé le mois dernier avoir mis la main sur plus de 11 millions de données relatives à des sociétés écrans établies partout à travers la planète, le monde de la finance occulte a tremblé. Cependant, comment tirer de cette énorme masse d’informations des enseignements utiles ? L’ICIJ, le consortium à l’origine de cette révélation, a lancé une base de données dans laquelle on peut naviguer aussi facilement dans les Panama Papers que sur Wikipedia.
Car comme dans toute investigation, l’essentiel se situe souvent dans la question. Dans une optique pédagogique, l’ICIJ s’est donc attelé à une hiérarchisation des 2,6 téraoctets de données afin de permettre à qui le souhaite de procéder à des recherches filtrées. Organisations, noms, régions : au total, 386 000 personnes et entreprises se retrouvent dans cette base géante.

Thématiques associées