alan-wilson-from-stilton

L’aviation au secours du développement économique africain

Les 23 et 24 mai à Abuja (Nigéria), aura lieu la conférence annuelle de l’International Air Transport Association (IATA) sur l’aviation en Afrique. L’organisme qui regroupe les principales compagnies aériennes mondiales vient d’annoncer le programme de cette réunion dont l’objectif est clair : booster l’économie africaine en dopant le marché de l’aviation.

L’African Aviation Day se positionne comme l’un des événements majeurs dans le monde de l’aviation. Ses différentes conférences rassembleront les acteurs du secteur aérien régional ainsi que différents partenaires économiques. Parmi les thématiques abordées, IATA souhaite se pencher en priorité sur les questions de régulation du transport aérien sur le continent (imposition des compagnies, partenariats public/privé, sécurité…). Les discussions doivent permettre d’éclaircir l’avenir de ce secteur, notamment concernant l’avènement de la prochaine génération d’aéroports. L’objectif ultime de ce sommet est de parvenir à un projet de développement du marché aérien qui doit favoriser celui de l’économie africaine.

Lors de l’annonce du programme, le vice-président de l’IATA Afrique, le Ghanéen Raphael Kuuchi, a estimé que « les gouvernements et organisations doivent se concentrer à la fois sur des questions nationales mais également sur un développement pan-africain de l’aviation », ajoutant que des politiques promouvant l’investissement dans des infrastructures aériennes favoriseront une meilleure connectivité avec le reste du monde.

Car selon les études, le développement de l’aviation, s’il est bien géré, permettrait de soutenir les 4,7 % de croissance annuelle du PIB sur les cinq années à venir, objectif que vise le continent. A terme, IATA estime que 6,9 millions d’emplois pourraient être générés grâce au secteur aérien.

Thématiques associées