La nouvelle tête des énergies green, c’est elle. Son combat pour l’accès à l’électricité verte dans les régions rurales vient d’être récompensé de deux prestigieux prix décernés par le MIT : « Innovator Under 35 France 2016 » et « Social Innovator of the Year ».

Les « women in tech » ont décidément le vent en poupe… Alors que cette jeune franco-allemande s’apprête à soutenir une thèse en bio-ingénierie à l’Imperial College de Londres, elle consacre une large partie de son temps à la création d’une technologie visant à électrifier les régions rurales de l’Inde. Pour ce faire, elle s’est associée à Amit Saraogi, diplômé de Columbia en affaires internationales et développement, et a cofondé Oorja Solutions. En construisant de petites stations hybrides fonctionnant à l’énergie solaire, cette structure permet à plusieurs villages à travers l’Inde de bénéficier d’un système énergétique autonome et fiable, qui fait office de solution de repli quand le réseau électrique officiel ne fonctionne pas.

Clémentine Chambon aurait pu viser une carrière de manager chez un grand fournisseur d’énergie, mais elle nourrit la très noble ambition de développer des techniques applicables dans le monde entier pour faciliter la vie en zone rurale. Son combat humaniste englobe également un volet social, focalisé sur l’autonomisation des femmes, qui lui a d’ailleurs valu sa deuxième récompense, celle de « Social Innovator of the Year ». Car ce combat, elle le porte fièrement et le documente au quotidien avec passion sur son compte Twitter.

A l’heure où le renouvelable et la lutte pour l’égalité des sexes ne pointe son nez qu’au lointain horizon dans la plupart des pays en voie de développement, les réflexions et informations livrées par Clémentine Chambon se révèlent une source essentielle pour mieux comprendre les nouveaux enjeux énergétiques mondiaux.

The good concept store A découvrir dans le concept store