Dans le climat moite où baigne l’économie mondiale ces derniers jours, les Panama Papers, hyper complexes par nature, méritent d’être vulgarisés. C’est un peu ce qu’on retire des récents tweets de ce journaliste de The Intercept. De la vulgarisation bien dosée, une touche de sarcasme quasi systématique, mais surtout, une profondeur d’information vue nulle part ailleurs. Pas étonnant, quand on sait que cet ingénieur en sécurité de formation est également directeur de l’ONG Freedom of Press, et fervent défenseur de l’open-source. Si vous ne comprenez pas pourquoi WhatsApp signale désormais que vos messages sont dorénavant encryptés ou que vous vous y pedrez dans les imbrications des sociétés écrans, c’est clairement le moment de suivre Micah Lee !