Phénomène mondial, la cuisine est mise sur un piédestal par des « foodistas » de plus en plus accros. Après les émissions qui lui sont dédiées, les sites, les blogs, le Airbnb des tables, les voyagistes s’y mettent aussi. La découverte gastronomique devient un but de voyage.

Depuis une bonne quinzaine d’années, l’engouement culinaire dépasse l’entendement. Ginette Mathiot et son best-seller Je sais cuisiner, la bible de tout apprenti, peuvent rester sur leur étagère. La ménagère n’est plus, les goûts ont évolué : out, le sauté de cochon d’Inde ! En cuisine, on veut s’amuser, créer et savourer. Dans les foyers, la tambouille a pris un sacré coup de jeune avec Julie Andrieu, Camille Le Foll, Trish Deseine et les jeunes chefs glamourisés sur petit écran.

Dans les restaurants, les chefs (pour la plupart encore des hommes) affichent leurs tatouages et un look de surfeurs ou de skateurs. La cuisine devient plus que jamais un terrain de jeux. Et quand les étoiles Michelin tombent dans les assiettes, c’est désormais souvent sans chichi. La haute cuisine se veut décontractée et la street-food veut monter en grade – à quand, d’ailleurs, des étoiles pour les food-trucks ?

Avec les émissions « Oui chef ! », « Top Chef », « -MasterChef », « Cauchemar en cuisine »… des inconnus deviennent des célébrités du jour au lendemain. La starisation des chefs n’y est pas étrangère. Après les livres et la télévision, le vocabulaire « hashtag » (mot-dièse) sert de menu. Il ne s’agit pas seulement de bien manger, mais surtout d’en parler, et de partager. Blogs et sites Internet s’illustrent en nombre de followers ou de clics aux côtés des food-start‑up qui se multiplient. Le site VizEat (rejoint par Cookening), le Airbnb de la table, fait sa tambouille dans plusieurs pays.

Une autre façon de voyager est née. Les nouvelles tendances s’enflamment. A l’occasion d’un TEDx intitulé « #Food For Thought », le 5 mars dernier, à Paris, des étudiants de l’Institut supérieur des sciences, techniques et économie commerciales (Istec) ont analysé 26 tendances alimentaires. Parmi elles, le DishCrawling (une entrée, un plat, un dessert, dans trois restaurants différents), venu des Etats-Unis et déjà rodé à Lyon et à Lille avec 1, 2, 3 Dinner !. Vient aussi « l’assaisonnement sonore » que British Airways devrait lancer sur ses vols, en saupoudrant ses repas d’une musique adaptée aux plats pour mieux en souligner les saveurs.

La tendance autour de la cuisine est mondiale. Hier, dans les bidonvilles de Lima, les enfants rêvaient de devenir footballeur. Aujourd’hui, ils veulent être chef, suivant les pas de Gastón Acurio, star des fourneaux au Pérou et dans toute l’Amérique latine. Dans son école de cuisine Pachacútec, il accueille des enfants des plus démunis. Pour lui, la gastronomie sert de levier économique, social et culturel. Il n’a pas tort ; la cuisine fait recette.

Jet Tours : voyages dans les cuisines du monde

Jet Tours (Thomas Cook France) lance cette année une collection capsule, édition limitée dans le temps et hors catalogue. A cette occasion, elle a invité trois chefs révélés par « Top Chef », en 2012 et 2013. Grâce à l’émission qui leur a servi de tremplin, ils ont ouvert leur restaurant à Paris : l’Israélien Yoni Saada est à la tête de Miniatures et de Bagnard, le Colombien Juan Arbelaez est aux fourneaux de La Plantxa (avec Pablo Naranjo), et l’Italien Denny Imbroisi, à ceux d’IDA. Pour Jet Tours, les trois compères poseront leur tablier afin de jouer au Tour Leader gastronomique dans leur propre pays. « L’idée est de présenter notre culture locale. Moi, ce sera Venise et le lac de Garde, où j’ai grandi et travaillé, explique le jeune Italien. La culture d’un pays passe par sa cuisine, son cinéma, sa mode, sa musique… L’Italie, pour moi, c’est le partage avant tout. Dans ce voyage, on goûtera un Spritz au Café Aurora, sur la place Saint-Marc, à Venise, la cuisine de restaurants que j’aurai sélectionnés ! Un dîner à quatre mains est même prévu sur le lac de Garde. » Les réjouissances se poursuivront sur d’autres lacs, jusqu’à Milan et Vérone. Amoureux. C’est le mot qui vient en tête quand on écoute Denny parler de son pays. Quant à Juan Arbelaez, il fera découvrir la Colombie aux clients de Jet Tours en faisant valser les clichés. Reste Israël, où Yoni Saada présentera, entre autres,
la cuisine de rue mixée de ses nombreuses influences. Une vraie bonne idée… Il reste quelques places.

Food’ Voyages by Jet Tours : Italie, du 30 avril au 7 mai ; Israël, du 26 mai au 2 juin ; Colombie, du 2 au 11 juin.

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store