DR
The Good Shoes

Frédéric de Narp
Pressé de reconquérir le monde

Fou du Japon, Frédéric de Narp rejoint Tokyo à 21 ans et y devient vendeur chez Cartier. Il y reste quinze ans, entrecoupés d’une parenthèse humanitaire à Haïti, et le joaillier le nomme président Amérique du Nord. On retrouve en 2005 notre diplômé en business international aux manettes d’Harry Winston, dont il fait doubler le chiffre d’affaires et tripler la valeur en… trois ans. Imaginez la secousse chez Bally, depuis vingt‑quatre mois, où Narp a illico inspecté le patrimoine de 35 000 souliers remontant à 1851. « Un trésor jamais exploité », s’indigne-t-il, avant de nous confier que le studio de design de Zürich déménage à Londres – pour la première fois depuis cent soixante‑quatre ans ! – et sera piloté par le directeur artistique Pablo Coppola (ex-Dior). Enfin, Frédéric de Narp a nommé un nouveau patron par continent : Asie à Brice Baudoin (ex‑président Prada), Etats‑Unis à Claudia Cividino (ex‑vice‑présidente Miu Miu et Prada), pays émergents et Union européenne à Marco Comazzi, rencontré chez Cartier. Une armée de talents à la conquête du monde, dont le grand architecte anglais, David Chipperfield, qui a redéfini Bally, testé en live cette année dans 15 nouvelles adresses réparties aux Etats-Unis et au Japon.

The good concept store A découvrir dans le concept store